Manifestations en soutien à Yvan Colonna: la tension monte à Bastia

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 07 avril 2022 - 19:50
Image
Manifestations violentes à Bastia
Crédits
PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Violences en manifestation à Ajaccio.
PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

Depuis la mort d’Yvan Colonna le lundi 21 mars, de nombreuses manifestations ont eu lieu en Corse. Lui-même militant indépendantiste, condamné à la perpétuité pour le meurtre du préfet Érignac, il avait succombé de ses blessures après avoir été violemment agressé par un codétenu condamné pour terrorisme, à la maison d’arrêt d’Arles. Son décès a ravivé les aspirations indépendantistes de l'île, les tensions avec.

Hier, un rassemblement regroupant 80 personnes a dégénéré. Dans ce groupe, 50 manifestants cagoulés ont jeté des cocktails Molotov sur la Banque de France au niveau de la cour Pierangeli à Bastia, devant la préfecture et le commissariat. Les individus ont également brulé un drapeau français. De l'autre côté, la police a répondu avec des gaz lacrymogènes et des grenades de désencerclement, rapporte CNEWS. Selon les pompiers de Haute-Corse, un manifestant de 18 ans a été gravement blessé au mollet, mais son pronostic vital n’est pas engagé.

Une quarantaine d'enquêtes ont été ouvertes par les parquets d'Ajaccio et de Bastia depuis le début des violences en Corse.

Face aux débordements, le gouvernement a décidé de reporter la réunion portant sur l’avenir du statut institutionnel de la Corse. À ce propos, Gabriel Attal déclare : « Notre porte reste évidemment ouverte, tout comme notre détermination au travail en commun, nous y sommes résolus dès lors que le calme sera revenu ». Quant à Gérald Darmanin, il assène qu’Yvan Colonna « n’est pas un héros. […] Monsieur Colonna était un assassin. » Et d'ajouter, pour rejoindre le porte-parole, que la « porte du gouvernement est toujours ouverte à la question de l’autonomie dans la République », tant que les discussions n'ont pas lieu « sous le coup des bombes agricoles ».

Enfin, le Parisien rapporte que la famille d’Yvan Colonna a engagé une action contre l’État mercredi, devant le tribunal administratif de Marseille, pour son agression mortelle par un codétenu, le 2 mars à la prison d’Arles (Bouches-du-Rhône).

 

À LIRE AUSSI

Image
Un homme a été renversé par un tram près de Bobigny
Mort de Jeremie Cohen: la classe politique se déchire au sujet de l'insécurité et de l'antisémitisme
Le 16 février dernier, Jeremie Cohen a été roué de coups par un groupe de jeunes, puis s’est fait percuter par un tramway vers Bobigny. Quelques heures plus tard, l'ho...
06 avril 2022 - 20:50
Société
Image
Corse
La Corse choquée par le décès d'Yvan Colonna: "c'était avant tout un humaniste"
À la suite du décès d’Yvan Colonna, nous avons recueilli plusieurs témoignages de personnes présentes en Corse pour entendre leur analyse de la situation.Élagueur, Ala...
24 mars 2022 - 15:55
Opinions
Image
Gérald Darmanin, Gilles Simeoni et Marie-Antoinette Maupertuis
Face aux manifestations indépendantistes, les nouvelles "reculades" du gouvernement français
Le 2 mars dernier, le militant nationaliste Yvan Colonna était agressé par un codétenu écroué pour terrorisme. Depuis, la Corse fait face à de violents affrontements d...
16 mars 2022 - 21:47
Politique