Yvelines: 200 tonnes de déchets disparaissent mystérieusement

Yvelines: 200 tonnes de déchets disparaissent mystérieusement

Publié le 06/02/2018 à 14:57 - Mise à jour à 15:05
©Bruno Millienne/Twitter
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Près de 200 tonnes de détritus qui s'étaient amassés au barrage de Méricourt, dans les Yvelines, à cause de la crue de la Seine ont tout simplement disparu ce mardi matin. Les autorités ignorent où se sont "évaporés" les déchets, une enquête va être ouverte.

Où sont donc passés les 200 tonnes de déchets du barrage de Méricourt? C'est la question que se posent les autorités de ce village des Yvelines depuis ce mardi 6. Les détritus s'étaient amassés contre ce barrage, le dernier de la Seine en région Ile-de-France, avec la crue du fleuve.

Mais avant que les Voies navigables de France (VNF) n'évacuent cette masse de près de 8.000 mètres carrés, elle a mystérieusement disparu ce mardi matin, selon Le Parisien.

A voir aussi: La plage la plus sale du monde a été nettoyée

Le maire sans étiquette du village de presque 400 habitants n'en est pas revenu. Pourtant les VNF assurent ne pas avoir ouvert les écluses. Les élus des environs et la région Ile-de-France comptent saisir la justice. La lumière pourra alors être faite sur cette mystérieuse disparition.

Pour les Voies navigable de France, une seule hypothèse est possible: les sac plastiques, bidons, conserves et autres branches ont été emportés vers un autre bras de la Seine par le courant.

Philippe Geslan, le maire du village, avait assuré vendredi 2 que les détritus allaient être ramassés: "sinon, on va retrouver tous ces déchets sur nos berges. Je connais bien le problème: cela fait dix ans qu’on se bat contre ça".

"Que ce soit volontaire ou pas, les dégâts vont être énormes. Tout va se déverser dans la mer. On va retrouver la plupart des déchets sur les plages", a témoigné Edouard Feistein au micro d'Europe 1. Il est membre de l'association OSE (Organe de sauvetage écologique) qui nettoie régulièrement la Seine.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les 200 tonnes de déchets ont mystérieusement disparues au barrage de Méricourt dans les Yvelines.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-