Yvelines: la présidente de la cour d'assises agressée au flash-ball

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Yvelines: la présidente de la cour d'assises agressée au flash-ball

Publié le 17/06/2019 à 13:34 - Mise à jour à 14:16
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

La présidente de la cour d'assises des Yvelines, Magalie Tabareau, a été violemment agressée à son domicile ce lundi 17 au matin. La magistrate a été blessée à l'œil par un tir d'une arme qui pourrait être un flash-ball.

Magalie Tabareau, présidente de la cour d'assises des Yvelines, a été violemment agressée à son domicile à Nézel ce lundi matin vers 9h.

Deux suspects, qui sont toujours recherchés, ont sonné à sa porte avant de lui tirer dans l'œil avec une arme qui pourrait bien être un flash-ball.

La magistrate a été transportée dans un hôpital parisien, son état de santé n'a pas été communiqué.

A voir aussi: Yvelines: il vole un sandwich et une boisson, 6 mois ferme

Une enquête a été ouverte mais pour l'heure "aucun témoignage et aucune piste n'ont pu être trouvés par la gendarmerie", a indiqué Le Parisien.

Pour les personnes chargées de l'enquête, la présidente de la cour d'assises était visée en raison de son poste. Elle était en effet particulièrement connue pour "infliger de très lourdes condamnations".

"C’est une femme charmante, très professionnelle. Elle devait présider la première cour criminelle à la rentrée, souffle une salariée. Mais si sa blessure est très importante, ce ne sera pas possible", témoigne-t-on à la cour d'appel de Versailles où le personnel est très choqué.

Nicole Belloubet, ministre de la Justice, a de son côté assuré que "toutes les forces de l’ordre (étaient) mobilisées pour retrouver les auteurs".

A lire aussi:

Gilets jaunes: le Préfet de police rappelle les conditions d'utilisation du Flashball

Yvelines: des faux policiers volent tout l'or et les bijoux d'une vieille dame

Yvelines: l'ancien maire de Favrieux accusé de pédophilie

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La présidente de la cour d'assises des Yvelines a été violemment agressée au flash-ball ce lundi matin.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-