Yvelines: l'IGPN saisie pour violences policières présumées (VIDEO)

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 27 octobre 2015 - 09:44
Image
Un Flash-Ball tenu par un policier.
Crédits
©Riclafe/Sipa
Les images de l'interpellation ont été filmées par une riveraine.
©Riclafe/Sipa
Une interpellation filmée par une riveraine, le 16 octobre dernier à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines), fait polémique. Alors qu'on peut y voir des policiers frapper un homme menotté dans le dos, les agents ont pour leur part expliqué que l'individu leur avait porté des coups auparavant. La police des polices a été saisie.

Coups au visage sur un suspect menotté et au sol, tir de flash-ball sur un passant: les accusations sont graves. L'Inspection générale de la police nationale, l'IGPN, a été saisie et enquête sur des soupçons de violences policières lors d'une interpellation datant du 16 octobre dernier à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines), a-t-on appris lundi 26 de source policière.

Selon le rapport des six policiers de la Brigade anti-criminalité (BAC) impliqués, ils sont intervenus ce soir là vers 20h50 devant un local de la cité de la Noé, une zone sensible de Chanteloup, pour interpeller un homme soupçonné de trafic de stupéfiants. Alors que deux individus qui étaient avec lui ont réussi à prendre la fuite, l'homme se serait rebellé et leur aurait porté des coups: un policier a eu une dent cassé, un autre une entorse à la cheville. Les agents de la BAC ont également raconté avoir dû faire usage de flash-ball pour disperser un groupe d'individus hostiles.

Sauf qu'une vidéo amateur, relayée par le quotidien local Le Courrier des Yvelines, remettrait en cause cette version des faits, du moins en ce qui concerne le tir de flash-ball. Tournée par une riveraine, probablement au téléphone portable, les images de piètre qualité commencent après que le suspect ait été menotté. Impossible donc de savoir ce qu'il s'est passé avant.

On y voit plusieurs agents tenter de faire entrer un homme dans leur voiture sans succès, puis l'un d'eux, vêtu d'un sweat à capuche gris clair, porter un coup de poing appuyé au visage de l'interpellé alors qu'il est menotté dans le dos et le traîner sur le sol. On voit ensuite un passant s'approcher, vraisemblablement pour parler avec les policiers, qui l'ont mis en joue. L'homme à la capuche s'approche alors vers cet homme, qui rebroussait chemin, le vise avec un flash-ball, et tire. Le passant n'aurait pas été atteint.

"Sur ce document, on voit très clairement un policier cogner la tête de mon client sur une voiture banalisée, lui mettre un coup-de-poing, puis le traîner au sol, avant de le charger dans un second véhicule de police. À ce moment-là, on voit clairement que mon client n’opposait aucune résistance et qu’il était menotté", a dénoncé maître Jean-David Scemama du barreau de Paris. Une plainte a été déposée et l'IGPN a donc ouvert une enquête.

L'interpellé a quant à lui été placé en détention provisoire sur la base des témoignages des policiers. Il doit comparaître en novembre prochain pour "rébellion, provocation directe à la rébellion et violences volontaires à l'encontre de deux fonctionnaires de police".

(Voir ci-dessous la vidéo amateur des faits):

 

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don