Yvelines: un homosexuel violemment tabassé par un ado de 17 ans

Yvelines: un homosexuel violemment tabassé par un ado de 17 ans

Publié le 04/04/2019 à 18:07 - Mise à jour à 18:08
© PHILILPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un jeune homme a été violement agressé à Chanteloup-les-Vignes dans les Yvelines en raison de son orientation sexuelle fin février. Son agresseur présumé a été interpellé. 

Les faits reprochés à l'individu sont d'une extrême gravité. Un jeune homme de 17 ans est soupçonné d'avoir frappé avec une extrême violence un autre jeune en raison de son orientation sexuelle à Chanteloup-les-Vignes dans les Yvelines. Il été déféré ce jeudi devant un juge pour enfants de Rouen et pourrait être mis en examen dans la foulée.

Comme l'explique le Parisien, qui révèle l'information, les faits ont eu lieu le 2 février dernier au sein de la cité de la Noé, un quartier populaire. "Ils se connaissaient pour avoir fréquenté le même établissement scolaire. Et notre victime ne cache à personne dans la cité ses préférences sexuelles. Ce jeune avait subi jusqu’à présent quelques insultes. Mais il était parvenu à gérer ces agressions verbales", a expliqué une source proche de l'affaire au quotidien. Le jour des faits, le jeune de 17 ans multiplie les remarques homophobes et les menaces avant de se jeter sur sa victime et de lui infliger une série de coups de poing au visage. Le jeune homme de 18 ans a également été frappé d'un coup de pied une fois au sol.

Lire aussi - Agression homophobe présumée d'un couple de femmes à Lyon

Prévenus, police et pompiers sont rapidement arrivés sur place. Les seconds ont pris la victime en charge qui se trouvait dans un état grave: elle a reçu 30 jours d’incapacité totale de travail (ITT) et souffre encore d’un grave traumatisme psychologique. Les premiers ont tenté de mettre la main sur l'agresseur mais celui-ci avait pris la fuite avant leur arrivée.

Les enquêteurs ont toutefois fini par interpeller l'auteur présumé des faits malgré l'omerta qui règne dans le quartier. Il s'est rapidement arrivé que l'individu, délinquant récidiviste, était interdit de séjour dans la ville des faits. En garde à vue, il a nié être l'auteur des violences bien qu'il a été reconnu par sa victime.

Voir:

Lyon: prison ferme pour une agression homophobe

"Ligue du LOL": après la misogynie, les dérapages homophobes

Triple agression homophobe devant un bar gay à Bordeaux, 2 plaintes déposées

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un jeune homme a été violement agressé à Chanteloup-les-Vignes dans les Yvelines en raison de son orientation sexuelle fin février.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-