ZAD de Bure: une opération d'évacuation lancée par la gendarmerie

ZAD de Bure: une opération d'évacuation lancée par la gendarmerie

Publié le 22/02/2018 à 07:46 - Mise à jour à 07:49
© FRANCOIS NASCIMBENI / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La gendarmerie a lancé une vaste opération d'évacuation ce jeudi dans la ZAD de Bure, dans la Meuse. Le site doit accueillir un projet d'enfouissement de déchets nucléaires.

Gérard Collomb, le ministre de l'Intérieur, a annoncé ce jeudi 22 la mise en place d'une opération d'évacuation de la ZAD de Bure, dans la Meuse. Par voie de communiqué, le ministère a indiqué que les gendarmes étaient chargés de cette vaste tâche.

La "zone à défendre" est située dans un bois qui doit accueillir un projet d'enfouissement de déchets nucléaires.

A voir aussi: Déchets nucléaires à Bure - Cigéo doit revoir sa copie, estime l'ASN

L'opération a débuté à 6h15 ce jeudi matin et vis à "mettre en exécution une décision de justice du Tribunal de Grande instance de Bar-le-Duc". L'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (l'Andra) avait en effet porté plainte contre les anti-Cigéo présents dans le bois de Mandres-en-Barrois et la justice lui avait donné raison.

L'espace de 221 hectares est occupé illégalement, toujours selon le ministre, par les opposants à ce projet Cigéo, qui a lui été validé par l'Etat. Ce site sera à terme constitué de cheminées d'aération qui viendront alors remplacer le bois aujourd'hui présent.

En plus des gendarmes, dont le nombre n'a pas été précisé, un hélicoptère et un bulldozer ont été dépêchés sur place pour évacuer les dizaines d'opposants (entre 20 et 50 personnes) présents sur les lieux.

Le nombre de ces derniers a cependant peut-être augmenté depuis quelques jours: ils ont en effet lancé un appel à leurs sympathisants pour venir les rejoindre, sentant certainement le jour de l'évacuation arriver.

En 2016 une première tentative d'évacuation avait eu lieu. Deux militaires avaient été blessés, "l'un par l'explosion d'une fusée de barricade, le second par morsure d'un opposant" rappelait BFMTV, un opposant avait aussi été légèrement brûlé mais n'avait pas nécessité de soins.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les opposants au projet d'enfouissement de déchets nucléaires vont être évacués à Bure.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-