ZEP, bruits ou repas froids à la cantine: manifestations, feux de poubelles et violences dans des lycées des Hauts-de-Seine

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

ZEP, bruits ou repas froids à la cantine: manifestations, feux de poubelles et violences dans des lycées des Hauts-de-Seine

Publié le 22/11/2016 à 19:34
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Plusieurs lycées des Hauts-de-Seine ont connu des manifestations, blocages et violences contre les forces de l'ordre provoqués par plusieurs centaines de lycéens lundi et ce mardi. Selon les établissements, les lycéens s'étaient mobilisés pour des raisons très différentes.

Plusieurs centaines de lycéens ont provoqué des heurts, ce mardi 22 au matin, à l'entrée de quatre établissements des Hauts-de-Seine, sans faire de blessés et avec des griefs variés, du déclassement de zone prioritaire à la nourriture servie froide à la cantine, a-t-on appris de source policière.

Dans cette banlieue située à l'ouest de Paris, les incidents ont commencé en début de matinée dans un lycée de Gennevilliers, dont les élèves réclament le maintien en zone d'éducation prioritaire. Une centaine de lycéens ont cadenassé la grille d'entrée d'un établissement, devant laquelle ils ont ensuite amassé des poubelles qu'ils ont incendiées.

A Suresnes, plusieurs dizaines de lycéens entendaient protester contre la gêne provoquée par des travaux en cours dans l'établissement, "selon eux trop bruyants", a précisé à l'AFP un porte-parole de la police. Les manifestants ont notamment jeté des projectiles sur les forces de l'ordre et ont incendié plusieurs poubelles.

Le mouvement lycéen était parti lundi 21 d'un établissement de Clichy, où les élèves, pour se plaindre des repas servis trop froids à la cantine, avaient bloqué l'entrée et brûlé des poubelles. La grogne des demi-pensionnaires s'est amplifiée mardi, comptant une centaine de protestataires qui ont encore mis le feu à des détritus.

Un quatrième établissement, à Colombes, a également été le théâtre de feu de poubelles ce mardi matin. "Les élèves voulaient soutenir les enseignants qui veulent se mettre en grève", a précisé un porte-parole de la police du département. "Mais ils se sont trompés de date: la grève doit avoir lieu le 29 novembre", a-t-il ajouté.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les manifestants ont notamment jeté des projectiles sur les forces de l'ordre et ont incendié plusieurs poubelles.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-