Gard: des plaisantins jettent sa petite amie dans une piscine, il leur tire dessus au fusil et distribue les coups

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Gard: des plaisantins jettent sa petite amie dans une piscine, il leur tire dessus au fusil et distribue les coups

Publié le 24/07/2017 à 09:05 - Mise à jour à 09:19
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La presse locale rapporte qu'une fête privée dans le Gard a dégénéré de manière étrange lorsqu'un homme qui n'a pas apprécié que l'on jette sa copine dans la piscine a ouvert le feu sur des invités avant de frapper sa mère... et la petite amie en question. Il était visiblement ivre.

C'est un mélange d'alcool et de bêtise qui a provoqué les faits qui auraient pu se finir beaucoup plus mal, malgré un bilan de plusieurs blessés. Une bagarre générale s'est déclenchée dans une fête privée et s'est finie à coups de fusil à Saint-Paul-les-Fonts dans le département du Gard.

C'est le quotidien Le Dauphiné libéré qui rapporte les faits: lors d'une fête se tenant dans un pavillon en l'honneur des 20 ans de l'un des fils de la famille organisatrice, le grand frère âgé de 28 ans a déclenché une rixe. La cause? Il était venu à la fête accompagné de sa petite amie qui, dans l'euphorie de la soirée, se retrouvera jetée dans la piscine par des participants qui voulaient s'amuser.

Le grand frère n'a visiblement pas apprécié. Pourquoi pas. Il aurait pu faire part de son mécontentement, ou même rudoyer les plaisantins. Il a préféré la manière forte. Il rentre à l'intérieur du pavillon familial et en ressort armé d'un fusil dont il fera immédiatement usage à deux reprises, blessant deux personnes. Sa compagne et sa propre mère essaient alors de le calmer. Sans succès: la première finit brutalement giflée, la deuxième reçoit (sans que l'on sache si le geste est volontaire ou non) un coup de crosse dans la mâchoire qui lui fait sauter une dent.

L'homme finit par jeter son arme et prendre la fuite en voiture et pour cause: c'est maintenant sa mère ulcérée par sa blessure qui se met à frapper son fils. Il percutera au passage deux autres véhicules. Les gendarmes partent alors à sa poursuite. Ils finiront par le retrouver dans l'appartement d'une autre jeune femme, une "amie".

Placé en garde à vue, avec un passage préalable par la case "cellule de dégrisement", l'homme a été relâché et sera jugé devant le tribunal correctionnel de Nîmes en fin d'année.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les gendarmes finiront par cueillir l'homme qui s'était réfugié chez une autre amie.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-