Les chiffres finissent par parler : tout ça pour ça ?

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Les chiffres finissent par parler : tout ça pour ça ?

Publié le 23/03/2021 à 13:40 - Mise à jour à 13:54
PATRICK HERTZOG / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Dans un document obtenu par FranceSoir, "Bulletin quotidien Ile de France du 22 mars 2021" nous pouvons vérifier les données de surveillance des urgences hospitalières au travers d’un échantillon d’établissements

Les établissements mesurés sont Bichat - Cochin - Croix St Simon - HEGP - Lariboisière - Pitié S. - St Louis - Tenon - Coulommiers - Marne-la-Vallée - Melun - Provins - Parly II - Poissy - Rambouillet - Arpajon - Juvisy - A. Béclère - Antony - A.Pare - CHCN - L.Mourier - Avicenne - HPSSD - J.Verdier - St Denis - Bicêtre - CHIC - CHIV - Henri Mondor - Eaubonne - Gonesse - Pontoise

Suivi de l’activité des urgences adultes

Ce document de quatre pages mesure l’évolution des passages aux urgences des 15-75 ans avec quatre courbes. La courbe du nombre de passage aux urgences, la moyenne des quatre dernières années et l’intervalle de l’activité attendue, en borne inférieure et borne supérieure.

On peut voir que depuis le 23 février, l’activité est inférieure à la moyenne des quatre dernières années et suit la borne inférieure de l’activité attendue pour les adultes de 15-75 ans

Pour les 75 ans et plus le schéma est le même.

C’est à se demander pourquoi on fait tout ce cirque si les chiffres suivent la borne minimum, diront les sceptiques.

Les "enfermistes" y verront au contraire un effet des mesures actuelles, bien entendu.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Samu devant des urgences

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-