Accessibilité des handicapés: un bilan amer

Accessibilité des handicapés: un bilan amer

Publié le 11/02/2015 à 17:07 - Mise à jour le 12/02/2015 à 11:09
©Jacky Naegelen/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): VL
-A +A

La loi sur l'accessibilité et le handicap de 2005 se fixait jusqu'en 2015 pour réaliser ses objectifs. Dix ans après, si des résultats ont été enregistrés, ils sont encore loin du compte.

En 2005 était votée la loi pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Un texte ambitieux sur l'accessibilité des 9,6 millions d'handicapés de France (chiffre Insee) tant aux bâtiments qu'au monde du travail et à l'éducation. Les pouvoirs publics s'étaient alors donnés jusqu'en 2015 pour agir, notamment pour garantir une accessibilité totale aux espaces publics.

Dix ans se sont écoulés et le bilan est aujourd'hui plus que mitigé. Au fil des années, l'ampleur de la tâche et certaines réticences ont conduit à des résultats certes existants mais bien moindres que prévu. L'accessibilité des établissement recevant du public (administrations, commerces, cinémas, …) est aujourd'hui limitée à environ 40%. Face au retard accumulé et à des objectifs déjà difficilement réalisables à l'époque, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault avait fin 2013 prévus des délais supplémentaires de trois, six ou neuf ans selon les cas. A la grande colère des associations de défense des handicapés.

De même des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) avaient été créées par la loi de 2005 pour favoriser l'accompagnement dans toutes les démarches liées au handicap. Mais là encore, les associations font part d'un constat amer. Face au nombre de demandes et à la complexité des démarches, l'attente pour le traitement d'un dossier atteint parfois plus d'un an.

En ce qui concerne l'accessibilité des handicapés à l'éducation, là non plus pas de miracle mais des résultats encourageants. La loi prévoyait la scolarisation de tous les jeunes handicapés dans les écoles de leur quartier en 2015. Ils étaient moins de 118.000 en 2006 et sont désormais plus de 258.000. Près d'un tiers des jeunes handicapés demeurent cependant scolarisés dans des établissements spécialisés. L'accès à l'emploi reste un point noir. Le taux de chômage des handicapés est deux fois supérieur à celui des valides.

Auteur(s): VL

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Dix ans après la loi sur l'accessibilité, les objectifs sont loin d'être atteints.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-