Allemagne : sur dix autopsies, cinq décès seraient "très probablement" liés aux vaccins

Allemagne : sur dix autopsies, cinq décès seraient "très probablement" liés aux vaccins

Publié le 23/09/2021 à 17:25
Pixabay / FS
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Soutenu par les professeurs Sucharit Bhakdi et Stefan Homburg et par le Corona Auschuss de Reiner Fuellmich, un nouvel institut de médecine légale a tenu lundi sa première conférence de presse, pour présenter les éléments de preuve désormais disponibles sur les accidents mortels qu’ont pu entraîner les injections dites anti-covid.

Selon un rapport paru dans le bulletin allemand Corona Transition, les professeurs Arne Burkhardt et Walter Lang, médecins légistes, ont présenté lundi 20 septembre à Reutlingen le résultat de dix autopsies pratiquées sur six Allemands et quatre Autrichiens, tous décédés suite aux injections. Les autopsies sont le résultat d’un effort collaboratif conduit par plusieurs experts en médecine légale en Autriche et en Allemagne ; d’autres autopsies sont toujours en cours d’évaluation.

Elles ont été pratiquées à la demande formelle des familles. Sur les dix décès, sept sont "probablement" liées aux injections, dont cinq le sont « très probablement ». Pour les trois derniers cas, l'un d'entre eux reste à évaluer, un autre semble être « une coïncidence », et pour le dernier, le lien « est possible mais pas certain ».

Une "crise de folie des lymphocytes"

Accompagnés à Reutlingen par le Pr Werner Bergholz, expert-qualité, chargé de contrôler leurs travaux, les Pr Burkhardt et Lang ont résumé les conséquences des injections comme une « crise de folie des lymphocytes (Lymphozyten-Amok). Les lymphocytes sont un sous-groupe de globules blancs associés aux réactions immunitaires.

Les principaux facteurs de cette crise de folie des lymphocytes qu’ils ont observés sont ceux-ci :

  • Réaction immunitaire excessive avec risque de maladies auto-immunes (en anglais, « self-to-self attack »)
  • Production excessive de lymphoctyes (hyperplasie)
  • Apparition de ganglions lymphatiques dans des organes où ils ne doivent pas se trouver sauf à y exercer une action de destruction (dans le foie, les poumons, l’utérus, la glande thyroïde, les glandes salivaires etc.)
  • Et aussi, un « déstockage » (Entspeicherung) des organes lymphatiques, ce qui diminue les capacités immunitaires externes.

Lors de ces autopsies, les deux médecins légistes se sont trouvés confrontés à des profils de maladie qui leur étaient inconnus jusqu’alors. Si on ne peut affirmer que la vaccination était la seule et unique cause de la mort – car la mort est toujours multifactorielle, « pas un seul organe, pas une seule fonction corporelle, n’est indemne » à la suite d'une injection, selon le professeur Burkhardt.

Trois maladies auto-immunes extrêmement rares

Particulièrement étrange et inattendu, Dr Arne Burkhardt a découvert trois maladies auto-immunes extrêmement rares au cours de ces autopsies : le syndrome de Sjögren, la vasculite leucoclasmique de la peau, et la maladie de Hashimoto.

Pour ce qui est de la myocardite lymphocytique, la diagnose la plus répandue, elle est difficile à déceler même sous microscope et souvent interprétée comme simple infarctus. En cours d’investigation actuellement : le risque de décès post-vaccinal provoqué par des pathologies de l’endothélium, vasculite, périvasculite, agglutination d’érythrocytes…

Le Pr Bergholz, expert-qualité, a expliqué comment il fallait entendre le terme de « probabilité » dans ce contexte précis. Au cours des dernières années en Allemagne, la mort de 20 personnes seulement a pu être mise en relation avec des vaccinations. Par contre, entre janvier et juillet 2021, c’est-à-dire depuis le lancement de la campagne d’injections anti-covid, 80 à 90 millions d’injections ont été administrées en Allemagne, suivies de 1 230 signalements de décès comme accidents vaccinaux. Il s’agit donc au minimum de dix fois le nombre de morts par rapport aux vaccins conventionnels, sans même parler des dizaines de milliers d’accidents vaccinaux n’ayant pas immédiatement entraîné la mort.

"Jamais dans toute l'histoire de la médecine..."

Les légistes ont observé que l’Institut Paul Ehrlich, chargé d’enregistrer les accidents vaccinaux en Allemagne, rend l’accès aux données précises très ardu, même pour un spécialiste, contrairement à la pharmacovigilance norvégienne ou anglaise. Les médecins légistes ont montré de nombreuses diapositives ; sur certaines, on voit des corps étrangers logés dans les tissus, par exemple de l’acier. Les fabricants ont répondu qu’on utilise bien l’acier pour des prothèses, réponse qu’ils jugent inacceptable. On se souviendra que l’un des premiers à effectuer des autopsies a été le Pr Klaus Püschel de Hambourg : suite à ces autopsies, il a conclu que la grande majorité des personnes qu’il avait autopsiées, théoriquement mortes de « Covid-19 », avaient en fait succombé à d’autres pathologies.

Soutenu par Prof Dr Sucharit Bhakdi et par le Corona Auschuss de Reiner Fuellmich, le Prof Burkhardt a accepté en juillet 2021 de diriger ces travaux au sein d’une association de type 1901 Mediziner und Wissenschaftler für Gesundheit, Freiheit und Demokratie, e.V.“ (MWGFD – médecins et scientifiques pour la Santé, la Liberté et la Démocratie) car « jamais dans toute l’histoire de la médecine (…) n’a-t-on connu une telle quantité d’accidents graves et de décès survenus à proximité temporelle d’une vaccination ». Le coût des autopsies est pris en charge par l’association, qui est gérée par Pr Dr Stefan Homburg, professeur émérite de finances publiques de Leibnitz Universitaet Hannover.

La conférence de presse : vidéo Odysee (en allemand)


Sources :

Wochenblick berichtet LIVE: CORONA-IMPFUNG: DIE GROSSE AUTOPSIE! + STREAM
‘Lymphocyte riot’: Pathologists investigate deaths after Corona vaccination (freewestmedia.com)
Obduktion von Toten «nach Impfung» zeigt: Das Immunsystem läuft (...) - Corona Transition (corona-transition.org)
Odysee: Pressekonferenz: Tod durch Impfung/Undeklarierte Bestandteile der COVID-19-Impfstoffe
Pathologie-Konferenz: Todesursache nach COVID-19-Impfung / Undeklarierte Bestandteile der COVID-19-Impfstoffe
https://www.francesoir.fr/societe-sante/peter-schirmacher-autopsier-vaccins

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




#IchBinJaneDoe

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-