Appel aux dons pour sauver Hugo et Emma, atteints d'une maladie rare

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Appel aux dons pour sauver Hugo et Emma, atteints d'une maladie rare

Publié le 08/10/2018 à 08:08 - Mise à jour à 08:11
©Facebook/Hugo et Emma, un combat pour la vie
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Hugo et Emma, 3 et un an, sont atteints de la maladie de Sanfilippo de type B. Une maladie génétique rare qui raccourcit considérablement leur espérance de vie. Leurs parents ont lancé un appel aux dons.

A Luzarches, c'est la solidarité qui domine. Tout ce village du Val-d'Oise est mobilisé pour réunir les quatre millions d'euros nécessaires pour les essais cliniques qui pourraient sauver Hugo, trois ans, et Emma, un an, atteints. "II s’agit d’une maladie génétique rare, de type lysosomale, dont l'évolution aboutit à une perte progressive des acquis physiques et neurologiques, puis malheureusement à un décès prématuré", précise les parents dans leur appel au don.

Depuis le terrible diagnostic, il y a six mois, c'est une course contre la montre pour sauver les deux petits enfants. Dimanche 7, une marche solidaire a été organisée à Luzarches pour récolter des dons, de même qu'une brocante et une tombola. "Quand j’ai vu que deux petits luzarchois avait besoin de nous, j’ai réagis. Je n’aimerais pas qu’on me dise à moi que mes enfants sont malades et qu’il faut les enterrer. Je n’ai pas envie d’enterrer Hugo et Emma! Si tout la population se mobilise on va y arriver", a fait savoir une commerçante à France Bleu Paris.

Lire aussi - Doubs: les parents de Noé recherchent des enfants avec la même maladie rare

Ce lundi 8 au matin, les parents d'Emma et Hugo avait récolté plus de 594.000 euros. "C’est un essai clinique donc il n’est pas remboursé par la sécurité sociale. Normalement, c’est financé par des firmes qui pour l’instant, ne répondent pas présentes, donc il faut qu’on trouve ce financement pour les 4 millions d’euros", a expliqué le papa des enfants, Julien Mercier. Ni les pouvoirs publics, ni le Téléthon n'acceptent pour l'heure de financer les essais cliniques conduits par le professeur Tardieu qui ont pourtant montré des résultats encourageant sur quatre jeunes enfants en 2013. L'essai clinique consiste à injecter dans le cerveau d’un patient l’ADN de l’enzyme manquante qui empêche la détérioration des cellules du cerveau.

"J’ai une équipe de médecins prêts à intervenir, des discussions sont en cours avec un industriel médical pour fabriquer le vecteur nécessaire pour véhiculer les enzymes dans le corps des enfants, et la recherche clinique avance", a expliqué le professeur Tardieu au Parisien. Et d'ajouter: "Il faut intervenir dans les 12 mois qui viennent. Le temps presse : on ne peux pas réparer ce qui a été abîmé".

Les parents d'Hugo et d'Emma espère désormais que leur combat pour sauver leurs enfants prendra une dimension nationale et que des personnalités accepteront de prêter leur image pour récolter les quelques 3,4 millions d'euros manquants.

> La cagnotte "Hugo et Emma, un combat pour la vie" est accessible en cliquant ICI.

Voir:

Une thérapie génique sauve un enfant atteint d'une maladie rare de la peau

GB : Charlie Gard, le bébé atteint d'une maladie rare, est décédé

Grâce à une collecte, Rodrigue, 6 mois, souffrant d'une maladie rare, va pouvoir se faire soigner aux Etats-Unis

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Hugo et Emma sont atteints d'une maladie rare.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-