L'Insee annonce une baisse de 13% des naissances. Un lien avec la Covid-19 ?

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

L'Insee annonce une baisse de 13% des naissances. Un lien avec la Covid-19 ?

Publié le 26/02/2021 à 10:27 - Mise à jour à 10:35
Pexels
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s):
-A +A

Le nombre de naissances en janvier 2021 a diminué de 13% par rapport à janvier de l’année précédente selon un rapport de l’Insee (Institut national des statistiques  et des études économiques), sorti le 25 février dernier.  

Il faut remonter à la fin de la Seconde Guerre mondiale pour connaitre un nombre de naissances aussi bas*. Seulement 735 000 bébés ont poussé leur premier cri en 2020, soit 18 000 de moins qu’en 2019. Il faut noter que ces chiffres s’inscrivent dans un contexte où le taux de natalité chute chaque année depuis six ans. Cependant, jamais une différence aussi notaire a été notée sur une année. Selon les données provisoires de l’Etat civil, 53 900 naissances en janvier 2021 ont été recensées contre 62 180 en janvier 2020. Soit 13% de naissances en moins. Cette baisse significative est bien sûr à relier à la crise sanitaire et économique actuelle. Selon l’Insee, « ce contexte de crise sanitaire et de forte incertitude a pu décourager les couples de procréer, les inciter à reporter de plusieurs mois leurs projets de parentalité ». Les bébés de janvier 2021 sont ceux conçus au début du confinement en mars 2020. En comparaison, le mois de décembre 2020 a vu une baisse de 7% par rapport à décembre 2019. 

De plus, autre facteur à prendre en compte,  « les centres de procréation médicalement assistée ont été fermés », comme le souligne les auteurs de l’étude.  Les processus de PMA ont été interrompus pour tous les couples. Les bébés nés par PMA représentent environ 3,5 % des naissances les années précédentes. Ce qui pourrait expliquer une partie de la baisse du nombre de naissances pour ce début d’année 2021. « Inversement, le recours à l’interruption volontaire de grossesse a pu être plus compliqué au cours de cette période. », note l’institut.

 Il faudra attendre quelques mois avant de savoir si ces chiffres sont annonciateurs d’une crise des berceaux pour l’année 2021.

* source : étude de l'Insee sur "la forte baisses des naissances entre décembre 2019 et janvier 2021"

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




© DIDIER PALLAGES / AFP/Archives

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-