Baisser les prix des fruits et légumes permettrait de réduire la mortalité cardiovasculaire

Baisser les prix des fruits et légumes permettrait de réduire la mortalité cardiovasculaire

Publié le 02/03/2016 à 14:50 - Mise à jour à 15:05
©IanDKeating/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

D'après une récente étude américaine, réduire de 10% le prix des fruits et des légumes et augmenter de même celui des sodas et autres boissons sucrées permettrait d'éviter quelque 515.000 décès résultants de pathologies cardiovasculaires aux Etats-Unis d'ici 2035.

Plus de fruits et légumes et moins de soda. Telle serait la solution pour éviter les maladies cardiovasculaires. D'après une étude présentée mardi 1er mars à Phoenix (Arizona) lors de la conférence de l'American Heart Association sur l'épidémiologie et le mode de vie, réduire de 10% le prix des fruits et des légumes et augmenter de même celui des sodas permettrait d'empêcher quelque 515.000 décès résultants de pathologies cardiovasculaires, ainsi qu'environ 675.000 crises cardiaques et accidents vasculaires cérébraux non-mortels aux Etats-Unis d'ici 2035.

Pour en arriver à ces conclusions, les chercheurs des universités de Tufts et Harvard à Boston (Etats-Unis) ont utilisé un modèle mathématique pour évaluer les gains sur la santé de ces changements de tarifs. Dans le détail, baisser de 10% le prix des fruits et des légumes pourrait réduire de 1,2% la mortalité cardiovasculaire sur cinq ans et de près de 2% sur vingt ans, avec -2,6% d'infarctus et -4% d'accidents vasculaires cérébraux. Dans le même temps, une hausse de 10% du prix des sodas et autres boissons sucrées pourrait quant à elle diminuer de près de 0,1% les décès cardiovasculaires sur cinq ans et de 0,12% sur vingt ans. Les cas de diabète pourraient également baisser de 0,2% sur cinq ans et de 0,7% sur vingt ans.

Cela fait plusieurs années que les autorités ont fait de la lutte contre l'obésité une priorité aux Etats-Unis. La Première dame Michelle Obama en a d'ailleurs fait son cheval de bataille. En 2013, elle a notamment lancé un  accord destiné à promouvoir la consommation de fruits et de légumes auprès des enfants. "Les légumes ont si bon goût quand ils viennent directement du jardin, n'est-ce pas?", lançait-elle dans une vidéo entourée des marionnettes Elmo et Rosita. "Si vous mangez toute cette nourriture saine, vous deviendrez grands et forts en grandissant, comme moi."

Dans la même logique, en 2015, la tribu des Navajos, forte de 173.600 membres, a supprimé les taxes sur les fruits et les légumes et l'a au contraire augmenté pour la "malbouffe", sodas compris. Elle utilise par ailleurs les revenus générés pour promouvoir des comportements alimentaires sains. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Baisser de 10% le prix des fruits et des légumes pourrait réduire de 1,2% la mortalité cardiovasculaire sur cinq ans.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-