Bouées de cou pour les bébés: les professionnels de santé alertent sur les dangers de ces flotteurs

Bouées de cou pour les bébés: les professionnels de santé alertent sur les dangers de ces flotteurs

Publié le 23/08/2017 à 16:00 - Mise à jour à 16:10
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Face au nouveau phénomène de mode que représentent les bouées de cou pour les bébés, les professionnels de santé du monde entier commencent à se mobiliser. Pour eux, ces flotteurs représentent un danger et, pour certains, ce sont même "des pièges mortels".

De plus en plus de parents utilisent les bouées de cou pour permettre à leurs bébés de barboter tranquillement dans l'eau, que ce soit dans leur bain, dans la piscine ou dans la mer. Mais attention, ces dispositifs flottants représentent un danger.

Pour ceux qui n'en auraient encore jamais vu, une bouée de cou est comme une bouée classique, un petit objet circulaire gonflable et flottant, mais qui se met autour du cou de bébé, ce qui lui permet d'avoir la tête hors de l'eau, pendant que le reste du corps est totalement immergé. Mais ce n'est pas du tout un gage de sécurité. Les professionnels de santé sont de plus en plus nombreux à se mobiliser pour démontrer que cette pratique, qui a tendance à faire que les parents lâchent du lest sur la surveillance de leurs jeunes enfants, est dangereuse.

Pour Kyran Quinlan, professeur en pédiatrie au Rush University Medical Center de Chicago (aux Etats-Unis), qui a récemment témoigné dans le magazine américain Goodhousekeeping, les bouées de cou sont même "des pièges mortels".

"Oui ce sont potentiellement des pièges mortels. Les bébés sont à une couture mal scellée de la noyade" a-t-il déclaré. Mettant ainsi en avant le fait que ces bouées gonflables peuvent facilement se dégonfler et bébé passer à travers et se noyer quand ses parents ont le dos tourné.

Pour Kaylë Burgham, membre d'une association de professeurs de natation en Angleterre, cela ne permet pas aux bébés de se développer correctement. Car, même si un des parents surveille bien l'enfant pendant qu'il se baigne avec cette bouée autour du cou, ce n'est pas ce dont il a besoin pour l'apprentissage de la nage.

"Cette activité va complètement isoler l'enfant et va à l'encontre de l'essence même de la natation pour bébé, qui a besoin de contact humain pour explorer l'eau dans un environnement sûr, en étant détendu et en s'amusant" a-t-elle expliqué.

L'an passé, l'Afpa (Association française de pédiatrie ambulatoire) a publié une enquête dont les résultats ont prouvé que cet accessoire n'est pas le plus sécuritaire, étant donné tous les paramètres à risque qu'il comporte (taille pas adaptée, risque de crevaison, etc). Plusieurs modèles ont été retirés du marché depuis 2015.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Pour certains médecins, les bouées de cou représentent un danger pour les bébés et sont un frein au développement de l'enfant dans son apprentissage de la nage.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-