Cancer du col de l'utérus: une seule injection serait suffisante pour être protégée

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Cancer du col de l'utérus: une seule injection serait suffisante pour être protégée

Publié le 10/06/2015 à 18:32 - Mise à jour à 18:48
©Daniel Paquet/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): DD.

-A +A

Selon les pays, les autorités sanitaires recommandent de recevoir deux ou trois injections du vaccin contre le cancer du col de l'utérus, en pleine explosion dans les pays émergents notamment. Or, selon une étude, une seule suffirait amplement.

Le vaccin contre le cancer du col de l'utérus fait encore parler de lui. Selon une étude scientifique publiée dans la revue The Lancet Oncology, une seule dose de vaccin contre les deux papillomavirus responsables de la maladie serait suffisante pour offrir une protection optimale. Or, les recommandations actuelles incitent fortement à se faire prescrire deux, voire trois injections du vaccin.

L'étude s'est basée sur la comparaison entre un échantillon de femmes du monde entier qui ont reçu trois vaccinations (le Cervarix), et un autre groupe qui a dû s'arrêter à la première dose, du fait d'une grossesse, incompatible avec l'injection du vaccin. Or, les observations scientifiques ont montré que, quatre ans après, le niveau de protection face aux papillomavirus étaient sensiblement le même chez les femmes qui avaient reçus trois doses et celles ayant bénéficié seulement d'une seule injection.

Cela ne remet bien sûr pas en cause l'intérêt du vaccin que l'on recommande d'administrer aux jeunes filles idéalement avant leur première relation sexuelle. Mais cela fait peser le doute sur la connaissance réelle des autorités sanitaires faisant les recommandations des posologies adaptées pour ce type de traitements. En France d'ailleurs, depuis 2014, il n'est préconisé de ne plus faire que deux injections de Gardasil, le vaccin distribué par Sanofi Pasteur MSD, contre trois auparavant.

Cela relance enfin le climat de suspicion autour du vaccin contre le cancer du col de l'utérus qui avait été sous le feu des critiques en 2014 lorsque plusieurs plaintes ont été déposées contre Sanofi Pasteur MSD, accusant le Gardasil d'avoir provoqué des maladies auto-immunes, en particulier de cas de sclérose en plaques (SEP), chez plusieurs jeunes filles s'étant faites vacciner.

 

Auteur(s): DD.


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Actuellement en France, deux injections du vaccin contre le cancer du col de l’utérus sont recommandées.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-