Cancer du sein : comment pratiquer l’autopalpation mammaire ?

Cancer du sein : comment pratiquer l’autopalpation mammaire ?

Publié le 21/10/2021 à 10:16
Angiola Harry/Unsplash
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Pour dépister un cancer du sein, les examens pratiqués en cabinet ne suffisent parfois pas. C’est pourquoi les professionnels de santé conseillent aux femmes de s’autopalper régulièrement leurs seins afin de détecter plus précocement les tumeurs. Mode d’emploi de l’autopalpation mammaire.

L’autopalpation en complément des examens cliniques

Chaque année, en France métropolitaine, 58 500 nouveaux cas de cancer du sein sont détectés, et plus de 12 000 femmes décèdent de cette maladie. À la fois cancer le plus fréquent et le plus mortel chez la femme, le cancer du sein peut cependant être guéri dans plus de neuf cas sur dix lorsqu’il est détecté tôt. D’où l’importance de se faire dépister tous les ans par palpation pour les femmes de plus de 25 ans et par mammographie, tous les deux ans, à partir de 50 ans.

En plus de ces examens cliniques, les médecins et sages-femmes conseillent également aux femmes de pratiquer l’autopalpation mammaire afin de dépister le plus tôt possible un éventuel cancer du sein. Cet examen permet, chaque mois, de s’assurer de l’absence d’anomalies (masse, douleur ou inflammation), que celles-ci soient passagères ou persistantes.

Quand réaliser l’autopalpation mammaire ?

Les professionnels de santé recommandent de réaliser cet examen chaque mois cet examen dès l’âge de 20 ans, idéalement deux ou trois jours après la fin de règles afin que les tissus soient plus souples. Les femmes ménopausées peuvent le réaliser à date fixe, à n’importe quel moment du mois.

Commencer par un examen visuel des seins

Pour pratiquer correctement l’autopalpation mammaire dans les règles de l’art, il est important de se tenir debout ou assise devant un miroir, et de garder une position neutre : les bras le long du corps et le dos droit. Cela vous permet de bien voir vos seins et de repérer d’éventuelles asymétries inhabituelles.

Ensuite, observez vos seins dans le miroir : des écoulements anormaux au niveau du mamelon, des tâches, des crevasses, des plis, croûtes, squames ou tout autre élément inhabituel doit vous alerter. Notez aussi toute asymétrie progressive, un gonflement (symétrique ou non) en dehors des périodes menstruelles et prémenstruelles ou des rougeurs.

L’autopalpation de la poitrine

Une fois l’examen visuel, levez le bras gauche et palpez votre sein gauche à l’aide de votre main droite. Il faut commencer cet examen par la palpation de l’extérieur du sein en revenant à l’intérieur, à la recherche de masses, douleurs ou démangeaisons. Il est aussi important d’examiner la zone située entre le sein et l’aisselle, puis l’aisselle elle-même.

Répétez ensuite l’opération sur le sein droit, toujours sans oublier l’aisselle et la zone entre le sein et cette dernière.

L’auto-examen du mamelon

Une fois la palpation du sein réalisée, pressez doucement votre mamelon pour vous assurer qu’aucun écoulement ne se produise, et qu’il n’est pas douloureux, enflammé ou rétracté sur lui-même.

En cas d’écoulement, peu importe sa couleur ou sa nature (liquide purulent, sang, lait), il est nécessaire de consulter un professionnel de santé sans attendre.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Combat contre le cancer du sein

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-