Cancer du sein: redouter les effets secondaires du traitement favorise leur apparition

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Cancer du sein: redouter les effets secondaires du traitement favorise leur apparition

Publié le 23/08/2016 à 16:48 - Mise à jour à 16:52
©Bebert Bruno/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'efficacité de l'hormonothérapie sur les patientes opérées d'un cancer du sein dépendrait directement de la peur de celles-ci d'en subir les effets secondaires, avance une étude allemande publiée récemment. Tout comme l'apparition des effets secondaires dus à ce traitement.

Ne pensez surtout pas à un éléphant. Voilà, vous avez pensez à un éléphant. C'est (un peu) ce principe appliqué aux patientes traitées pour un cancer du sein que viennent de démontrer des chercheurs allemands. Leur étude, publiée récemment dans la revue spécialisée Annals of Oncology, démontre ainsi que plus les malades anticipent, voire redoutent, les effets secondaires de leur traitement, plus ceux-ci semblent se manifester. Ce mécanisme agirait même sur l'efficacité de la thérapie, en influant sur le taux d'adhésion.

Pour arriver à ces résultats, les scientifiques ont analysé une cohorte de 111 femmes opérées d'un cancer du sein et devant suivre une hormonothérapie. Avant le début de leur traitement, les cobayes ont été interrogées sur leur niveau de crainte des effets secondaires, dont les principaux pour ce type de soins sont des douleurs articulaires, une prise de poids et des bouffées de chaleur.

Dans le détail, ils ont mis en exergue que les 29% des patientes redoutant le plus ces effets étaient justement celles qui en ont le plus souffert et avaient le taux d'adhésion le plus faible à deux ans. "Nos résultats montrent que les anticipations constituent un facteur cliniquement pertinent qui influence le résultat à long terme de l'hormonothérapie", en conclu donc le professeur Yvonne Nestoriuc, qui a dirigé l'étude.

L'équipe du professeur Nestoriuc recommande ainsi l'instauration d'un soutien psychologique des patientes en amont d'une hormonothérapie, afin de soutenir les plus fragiles et de s'assurer qu'elles suivent bien leur traitement. Un nouvel essai pour déterminer l'efficacité de ce processus a ainsi été lancé.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les effets secondaires les plus courants de l'hormonothérapie sont des douleurs articulaires, une prise de poids et des bouffées de chaleur.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-