Cancer du sein: un test sanguin déterminerait les risques de rechute

Cancer du sein: un test sanguin déterminerait les risques de rechute

Publié le 27/08/2015 à 14:58 - Mise à jour à 15:47
©Serge Pouzet/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): AZ
-A +A

Un test sanguin, toujours au stade expérimental, pourrait déterminer si une femme, atteinte d’un cancer du sein en stade précoce, est susceptible de faire une récidive. Cette méthode détecte l'ADN des cellules cancéreuses qui circulent dans le sang.

Nouvelle avancée dans la lutte contre le cancer du sein. Alors qu’il touche des dizaines de milliers de femmes chaque année en France, des chercheurs britanniques ont mis au point un test sanguin capable de déterminer si une femme en rémission est susceptible de faire une rechute plusieurs mois avant que les nouvelles tumeurs ne soient détectables. Cette méthode, expliquée dans la revue américaine Science Translational Medicine dans son édition de mercredi 26, détecte l'ADN des cellules cancéreuses qui circulent dans le sang.

Afin de parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont prélevé des échantillons de tumeur et de sang chez 55 patientes souffrant d'un cancer du sein à un stade précoce de la maladie. Chacune a été traitée par chimiothérapie et a subi une ablation de la tumeur. Afin de tester son efficacité, le test a été effectué une première fois juste après l'opération chirurgicale, puis tous les six mois. Les résultats se sont révélés concluants: parmi les 15 participantes, le test sanguin a prédit avec précision la survenue d’un cancer pour 12 d’entre elles, 8 mois avant d’être détecté au scanner. Le tout, sans passer par une biopsie.  

"Nous avons démontré combien une simple analyse de sang a le potentiel de déterminer correctement quelles patientes vont connaître une rechute de leur cancer du sein, beaucoup plus tôt que ce que nous pouvons faire actuellement", a commenté Nicholas Turner, responsable de l’équipe d’oncologie moléculaire de l’Institute of Cancer Research à Londres et principal auteur de l’étude.

Face à cette expérience, les chercheurs espèrent que ce test sanguin, toujours au stade expérimental, pourra, à terme, permettre d’affiner les traitements personnalisés contre le cancer et de mettre au point, dans le meilleur des cas, un traitement définitif. Toutefois, il faudra faire preuve d’un peu de patience. "Il faudra des années avant que ce test soit disponible dans les hôpitaux, mais nous espérons rapprocher cet horizon en menant des essais cliniques beaucoup plus vastes à partir de l’an prochain", a ajouté le scientifique. 

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquemment observé chez les femmes en France, comme dans l'Union européenne et aux États-Unis. En 2012, 48.763 nouveaux cas de cancer du sein ont été recensés en France. 

 

 

Auteur(s): AZ

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le cancer du sein est le cancer le plus fréquemment observé chez les femmes en France.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-