"C'est dû au stress", "tu pourrais te laver": une campagne sur le psoriasis pour lutter contre les préjugés

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

"C'est dû au stress", "tu pourrais te laver": une campagne sur le psoriasis pour lutter contre les préjugés

Publié le 09/10/2017 à 14:53 - Mise à jour à 15:16
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Afin de sensibiliser le grand public au psoriasis, une association vient de lancer une campagne d'information sur cette maladie inflammatoire de la peau et des articulations. Une opération qui vise également à lutter contre les idées fausses qui circulent.

Ils sont près de deux millions de Français à souffrir de psoriasis, une maladie qui laisse rougeurs et squames sur la peau. Pourtant, nombreux sont ceux qui semblent mal connaître cette pathologie. Par conséquent, afin de sensibiliser le grand public à cette inflammation de la peau, l'association "France Psoriasis" vient de lancer une campagne d'information. Une opération qui vise également à lutter contre les fausses idées qui circulent.

Car comme le rappelle l'association sur son site Internet, cette maladie, méconnue, fait l'objet de nombreux préjugés. "Ce n’est rien", "C’est dû au stress", "Tu ne fais pas d’effort", "Tu es dégueulasse, tu pourrais te laver", "C’est une MST": autant de petites phrases que les malades peuvent entendre quotidiennement. Et selon leur enquête, réalisée en partenariat avec le laboratoire Celgene, 70% des personnes actives, victimes de psoriasis, auraient déjà enduré des moqueries sur leur lieu de travail.

Mais les railleries ne seraient pas les seules épreuves que traverseraient les personnes atteintes de psoriasis. En effet, toujours d'après cette étude, leur trajectoire professionnelle serait souvent entravée par la maladie. Au total, 38% des actifs atteints auraient déclaré avoir connu un blocage de carrière. Pire encore: cette maladie serait pour 31% des malades la cause de leur licenciement ou d'un non-renouvellement de contrat.

"Quand on se présente en tant que professionnel ou en tant que demandeur d'emploi, si on a un psoriasis qui se voit, si on en a sur le visage, les mains ou dans le cou, ça se voit", a déclaré Roberte Aubert, la présidente de l'association France Psoriasis, citée par France info. Et d'ajouter: "L'interlocuteur voit d'abord quelqu'un qui a du psoriasis avec toutes les suspicions désobligeantes qui mettent en cause l'individu: ça peut être perçu comme un déficit d'hygiène ou, ce qui nous gêne encore plus, d'être beaucoup plus stressés que les autres".

Suite à la publication de cette enquête, Michel Cymes a tenu à réagir ce lundi 9 au matin au micro de RTL, revenant sur les fausses idées attribuées à cette maladie. Concernant le manque d'hygiène, l'animateur a expliqué que cela n'avait rien à voir: "Si les malades se grattent, ce n'est parce qu'ils ont des puces mais parce qu'ils éprouvent des démangeaisons souvent douloureuses". Quant au stress qui lui est assimilé, il a rappelé qu'il s'agissait d'une maladie "d'origine génétique, sur laquelle certains facteurs environnementaux peuvent avoir une influence (froid, surmenage, surpoids, stress...)".

Enfin, contrairement aux idées reçues, il a expliqué que le psoriasis n'était pas contagieux. "Cela ne se transmet ni par les vêtements, ni par contact physique. Vous pouvez donc serrer la main du collègue qui en souffre, il ne vous arrivera rien".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Au total, 70% des personnes actives, victimes de psoriasis, auraient déjà enduré des moqueries sur leur lieu de travail.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-