Chirurgie: écouter de la musique soulagerait les patients

Auteur(s)
AZ
Publié le 14 août 2015 - 11:50
Image
Une salle d'opération.
Crédits
©US Navy
Selon une nouvelle étude britannique, la musique aurait un effet bénéfique sur les patients opérés.
©US Navy
On le sait, la musique adoucit les mœurs mais elle serait aussi bénéfique lors d’une opération chirurgicale. Ecouter de la musique avant, pendant ou après diminuerait ainsi l’anxiété et les douleurs des patients tout en facilitant leur rétablissement.

La musique aurait un effet bénéfique sur les patients opérés: c’est en quelque sorte la conclusion d’une nouvelle étude britannique publiée jeudi 13 dans la revue médicale The Lancet. Ainsi, selon elle, écouter de la musique avant, pendant ou après une intervention chirurgicale diminuerait l’anxiété et les douleurs des patients tout en facilitant leur rétablissement.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont étudié 73 essais cliniques contrôlés rassemblant plus de 7.000 participants. Ils ont ainsi observé une nette diminution des douleurs post-opératoires, une faible prise de médicaments analgésiques, et un faible taux d’anxiété sur les patients opérés en musique. Toutefois, selon les chercheurs, la musique n’a pas permis de diminuer la durée d’hospitalisation des patients.

D’après leurs observations, les vertus de l’écoute sont retrouvées quel que soit le moment de l’audition, même sous anesthésie générale. Mais il semblerait qu’écouter sa chanson préférée avant l’opération soit plus bénéfique que de le faire pendant ou après. Selon le Dr Catherine Meads de l’Université Brunel (Royaume-Uni), responsable de l’étude, la réduction de leurs maux serait d’environ 20% sur l’échelle des douleurs qui va de 0 à 10.

Pour elle, il serait judicieux que les patients soient autorisés, à l’avenir, à choisir le type de musique qu’ils souhaitent entendre. Mais pour que cela puisse se faire, des dispositions doivent cependant être prises au préalable pour éviter que la musique interfère dans la communication entre les membres de l’équipe médicale, a-t-elle notamment expliqué.

Si les patients seraient sensibles à l’écoute de la musique,  les chirurgiens le seraient tout autant. Selon une étude publiée le 10 juillet dernier dans la revue Aesthetic Surgery Journal, les médecins qui opèrent en musique auraient un geste plus rapide mais aussi plus précis que leurs collègues qui travaillent en silence. A une condition: que le volume ne doit pas être trop élevé pour pouvoir entendre le personnel qui les assiste.