Chloroquine en automédication: un homme dans un état critique

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Chloroquine en automédication: un homme dans un état critique

Publié le 10/04/2020 à 13:29
© Damien Meyer / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): France-Soir
-A +A
Il a voulu se soigner seul avec de la chloroquine, un Francilien a été admis jeudi en détresse cardiaque à l’hôpital de Massy, dans l’Essonne, et se trouve en réanimation, « dans un état critique mais stable» selon l’établissement. 
 
Cet homme de 42 ans avait été testé positif, sans pour autant présenter de symptômes graves. Il a néanmoins choisi l’automédication et ingéré de la chloroquine.
 
Le directeur de l’hôpital privé Jacques Cartier de Massy à expliqué au journal 20 Minutes que le patient est arrivé aux urgences  en fibrillation ventriculaire, quasiment en arrêt cardiaque. Il a été intubé, ventilé et admis en réanimation». 
 
Danger sans avis médical
 
En rendant public le cas de ce patient, François Auquière, entend d’abord «alerter sur les dangers de la chloroquine. Ce n’est pas un médicament anodin. Il ne faut pas en prendre sans l’avis d’un médecin!»
 
La prise de chloroquine à la seule initiative de particuliers qui suspectent une contamination au Covid-19 peut en effet se révéler dangereuse. Il y a dix jours déjà, on apprenait que dix personnes dans ce cas avaient été admises en soins intensifs dans les hôpitaux de Nouvelle Aquitaine. 
 
Un traitement à l’essai
 
Popularisée par le professeur marseillais Didier Raoult et largement médiatisée, la chloroquine, ou plus précisément son dérivé, l’hydroxychloroquine, fait partie des pistes de traitement potentiel du  Covid-19. La molécule d’un médicament antipaludique est ainsi intégrée au vaste essai européen Discovery, dont les résultats sont attendus fin avril. 
 
Des hôpitaux sont autorisés à utiliser l’hydroxychloroquine, en association avec l’antibiotique azythromicyne. Mardi, le CHU de Nice a cependant annoncé l’interruption de ce traitement, ayant «mis en évidence des risques majeurs d’accident gravissime».
 
Troubles du rythme cardiaque
 
Ce qui est certain, c’est que la prise de cette molécule susceptible de provoquer des troubles du rythme cardiaque doit être strictement encadrée en milieu hospitalier. Il peut être dangereux, et même mortel, de prendre de la chloroquine en automédication. 
 
 
 

Auteur(s): France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le Plaquenil ne doit surtout pas être pris en automédication en cas d'infection au Covid-19

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-