Vaccination des enfants : des chercheurs polonais dénoncent des "essais cliniques" grandeur nature

Vaccination des enfants : des chercheurs polonais dénoncent des "essais cliniques" grandeur nature

Publié le 10/11/2021 à 11:42
F.Froger / D6 ; Pixabay
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

« Les lois sont bafouées, le code de Nuremberg est violé » : six médecins, un chercheur et trois avocats-juristes-notaires, tous membres de l’Association des médecins et chercheurs indépendants polonais (AMCIP), se sont exprimés dans une conférence tenue à la Maison de la presse le 2 octobre 2021 à Varsovie. S’adressant aux hommes politiques, aux citoyens et parents, ils démontrent pourquoi la campagne de vaccination relève plutôt d'un essai clinique que d'une volonté de protéger la population.

Première partie, extraits : [doublage français]

Depuis le printemps dernier, en Pologne, les enfants âgés de trois mois à onze ans reçoivent le vaccin « anti-Covid ». « Si les parents connaissaient les risques extrêmement bas de l’épidémie, ils refuseraient d’emmener leurs enfants se faire vacciner », s’insurge le chercheur Piotr Witczak.

Plusieurs actions ont été entreprises pour mettre un terme à cet essai douteux au niveau éthique. Par ailleurs, l’association met en lumière les conflits d’intérêts du responsable national ayant donné l’autorisation, couplés à l’omerta de la classe politique. Quelques rares exceptions : « Sur quelles données s’appuient les décisionnaires pour autoriser cet essai ? Qui a pris la décision, qui a signé cet accord ? Ou encore qui a conseillé le ministère de la Santé pour signer cet accord ? » interrogeait la docteure Ewelina Gierszewska, présentant une liste de 17 questions soumises au ministre de la Santé, Adam Niedzielski.

À noter que ce dernier ne possède pas de formation dans la recherche ou les métiers de la santé. Diplômé en science économique, il a passé la majeure partie de sa carrière dans la finance avant de devenir président du Fonds national de la santé de Pologne en juillet 2019, et de rejoindre le ministère de la Santé en août 2020.

 

Dans une deuxième partie de la conférence (extraits ci-dessous), l'association reçoit des médecins à internationaux pour compléter leurs travaux. Pfizer avait déjà effectué des essais sauvages au Nigeria ; l'association s'appuie dessus pour comparer la situation actuelle avec les polémiques antérieures : "les enfants sont en danger". Me Maja Gidian revient sur les détournements du droit polonais, prenant pour exemple le fait que les parents soient incités à emmener leurs enfants se faire vacciner en urgence, alors qu'il faut l'accord des deux parents. Théoriquement, si un parent ne souhaite pas faire vacciner son enfant, l'autre peut être poursuivi en cas d'obligation. Mais dans les faits, ce n'est pas ce qu'il se passe, et certains enfants pâtissent d'un parent trop autoritaire.

Deuxième partie, extraits : [doublage français]

La version longue de la conférence est à retrouver ici : première partie et deuxième partie.

 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Depuis le printemps dernier, les enfants sont vaccinés de trois mois à onze ans, une association polonaise dénonce une omerta de l'État.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-