Confinement au Liban : pas de sortie, même pour faire ses courses

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Confinement au Liban : pas de sortie, même pour faire ses courses

Publié le 12/01/2021 à 11:20 - Mise à jour à 11:21
© ANWAR AMRO / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A
A partir de jeudi, les Libanais devront rester chez eux 24 heures sur 24, pour un confinement total d’au moins onze jours. 
 
C’est un couvre-feu non-stop qui vient d’être décidé dans tout le Liban, avec des restrictions drastiques. 
 
Les Libanais n’auront pas plus l’autorisation de sortir pour aller faire de l’exercice que promener leur animal de compagnie ou même se ravitailler. Les épiceries et les supermarchés sont priés de mettre en place des services de livraison. 
 
Dans ce pays de 6 millions d’habitants, l’épidémie de Covid-19 est qualifiée de « totalement hors de contrôle », avec un bond de 70% des contaminations en une semaine – 3095 lundi. 
 
Pour le chef de l’Etat Michel Aoun, 
 
« La tragédie dont nous sommes témoins aux portes des hôpitaux nécessite que nous prenions des mesures radicales »
 
A quelques exceptions près, tout sera donc fermé au Liban pendant au moins onze jours, et le pays se barricade également en bouclant ses frontières.
 
Israël ferme ses écoles
 
Juste au sud, Israël a également décrété un troisième confinement. Mis en place le 27 décembre pour une durée initiale de deux semaines, il vient d’être prolongé jusqu’au 21 janvier, avec des mesures supplémentaires comme la fermeture des écoles. 
 
Pays champion de la vaccination – 20% des 9 millions d’habitants avaient reçu dimanche leur première injection -, Israël fait face à une remontée des cas positifs depuis la mi-décembre. 9754 ont été recensés lundi. 
 
Le Zimbabwe confiné
 
En Afrique, le Zimbabwe vit depuis le 3 janvier son deuxième confinement. Si le nombre de cas peut sembler relativement limité dans ce pays de 14,4 millions d’habitants (14000 depuis le début de l’épidémie), le système de santé est totalement exsangue. 
 
Ce week-end, des milliers de Zimbabwéens ont tenté de passer la frontière avec l’Afrique du Sud pour échapper à ce nouveau confinement, et ce alors que ce pays est le plus touché du continent africain et doit faire face à un inquiétant variant du Sars-Cov-2.
 
Face à cette situation, l’Afrique du Sud a fermé ses frontières avec le Zimbabwe ce mardi matin.
 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Dès jeudi, les rues de Beyrouth seront vides

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-