Coronavirus : faut-il désinfecter ses courses pour se protéger du virus ?

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 27 mars 2020 - 12:33
Image
Grâce à la technologie Blockchain, en cas d'intoxication alimentaire, on peut identifier avec précis
Crédits
© JOEL SAGET / AFP/Archives
Coronavirus : faut-il décontaminer ses courses ?
© JOEL SAGET / AFP/Archives

Sortir faire des courses est l’une des rares activités autorisées pour tous les Français en confinement. Existe-t-il un risque de contamination de nos habitations par les provisions qu’on y rapporte ? Faut-il décontaminer nos courses en rentrant à la maison ? Réponses d’experts.

Une étude américaine publiée le 17 mars a montré que le Covid-19 était détectable jusqu'à deux à trois jours sur des surfaces en plastique ou en acier inoxydable, et jusqu'à 24 heures sur du carton. De quoi s’inquiéter des produits alimentaires rapportés régulièrement dans nos environnements.

Pour le virologue Bruno Lina, directeur du Centre National de Référence de la grippe, il est cependant inutile de passer nos provisions à l’eau de Javel : « Non, il ne faut pas décontaminer ses courses », a-t-il assuré, interrogé par le site allodocteurs.fr. Le virus ne passe pas à travers les pores de la peau, rappelle le spécialiste. On ne peut donc pas être infecté simplement en touchant un produit alimentaire contaminé par un malade.

« Il y a aussi une notion de dose infectante », poursuit Bruno Lina. « En effet, le virus ne peut pas infecter les êtres humains s’il est présent en trop petite quantité. »« Le risque sur un caddie de supermarché par exemple est vraiment résiduel, on n’est pas dans un contact direct avec une grosse quantité de virus », ajoute Benjamin Davido, infectiologue à l’hôpital Raymond Poincaré de Garches (92), toujours à allodocteurs.fr.

Retirer les emballages, laver fruits et légumes à l’eau
Les mesures de précaution pour se protéger, pendant et après ses courses, sont donc les suivantes : privilégier les horaires où les magasins sont le moins fréquentés et respecter une distance d’un mètre avec les autres clients mais aussi lors du passage en caisse.

Les gants ne donnent qu’une illusion de sécurité : « Les gants n'ont pas fait la preuve de leur efficacité pour prévenir la transmission de microbes. Au contraire. On touche tout et n'importe quoi avec, il va très vite se contaminer et aller recontaminer l’environnement », explique Eric Tricot, cadre de santé hygiéniste à l'hôpital du Mans, au Parisien. On fait donc ses courses à mains nues, comme d’habitude.

A lire aussi : Le cri d'alarme des salariés d'Air France: "Vous avez dit confinement, mais regardez donc!"


Les pores de la peau ne sont pas des portes d’entrée du coronavirus dans l’organisme. En revanche, le nez, la bouche et les yeux le sont : il est donc important de ne pas se toucher le visage avec ses mains pendant toute la durée des courses.

De retour à la maison, on laisse les aliments qui ne doivent pas être conservés au frais, à l’extérieur du domicile (ou, à défaut, sur le sol de l’entrée) pendant 3 heures sans y toucher. On se lave ensuite scrupuleusement les mains avec du savon.

Il est également conseillé d'ôter tous les emballages superflus et de laver les fruits et légumes à l’eau claire. On peut aussi les éplucher immédiatement, par mesure de précaution, sans oublier de se laver les mains après chaque manipulation.
 

A lire aussi : Coronavirus : comment s'en protéger à la réception des livraisons à domicile ?

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Hollande
François Hollande, président belliqueux, mais adepte du scooter
Entre théories politiques floues, promesses électorales non tenues et un penchant pour l'action militaire “à mi-chemin", François Hollande aura été plus souvent à la t...
13 juillet 2024 - 12:16
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.