Confinement et problème dentaire : que faire par temps de coronavirus?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Confinement et problème dentaire : que faire par temps de coronavirus?

Publié le 27/03/2020 à 09:18 - Mise à jour à 17:47
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
 
En cette période de confinement pour cause d'épidémie de coronavirus, comment assurer la continuité des soins dentaires avec des cabinets physiquement fermés, ainsi que l’a demandé l’Ordre national des chirurgiens-dentistes à ses praticiens ? Des services de régulation et de garde sont cependant mis en place dans chaque département. 
 
Des régulations départementales. Les dentistes se sont organisés sur plusieurs niveaux, et notamment départemental. En cas de problème dentaire, le premier réflexe doit être d’appeler son chirurgien-dentiste. Le patient est alors mis en contact avec un praticien, qui va juger, à l’image du médecin régulateur du 15, la gravité de la situation. 
 
Dentiste que au bout du fil
 
Conseils, ordonnances envoyées par email, ou rendez-vous dans un cabinet de garde, c’est le chirurgien-dentiste que l'on aura au bout du fil qui prendra la décision. Un seul exemple, pour une carie douloureuse, il y a de fortes chances que nous recevions une ordonnance d’antibiotiques et de bains de bouche par email ou SMS, et que les soins soient reportés. 
 
Un numéro national
 
Pour les personnes qui n’ont pas de chirurgien-dentiste traitant, ou qui ne parviennent pas à joindre leur plateforme départementale, l’Ordre national des chirurgiens-dentistes a mis en place un numéro unique le 09 705 00 205. Il n’y a pas de répondant, mais on sera invité à saisir les chiffres de notre département pour un renvoi d’appel.
 
En cas d’urgence dentaire, ne surtout pas appeler le 15, déjà engorgé. L’Ordre des chirurgiens-dentistes demande également de «ne pas téléphoner aux praticiens pour un problème dentaire mineur». Oublions notre détartrage pour le moment ! 

Auteur(s): France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les chirurgiens-dentistes n'interviennent qu'en cas d'urgence

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-