Covi-dom: l' application qui permet des consultations sur mobile pour les personnes contaminées ou suspectées

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Covi-dom: l' application qui permet des consultations sur mobile pour les personnes contaminées ou suspectées

Publié le 17/03/2020 à 17:35 - Mise à jour le 18/03/2020 à 15:23
Covi-dom
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

Dans les 39 hôpitaux de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), le médecin généraliste pourra passer par la nouvelle application mobile Covi-dom pour s'assurer le suivi d'un patient contaminé. Elle permet de surveiller régulièrement l’état de santé des personnes positives, sans surcharger les hôpitaux et les médecins généralistes.

En Ile-de-France au moment du pic de l’épidémie, des milliers de lits de réanimation seront nécessaires. Des mesures de confinement ont été mises en place pour réduire ce pronostic de nombre massif de contaminations, mais comme la surcharge est très probable, il faut maintenant travailler à faire baisser le nombre d’hospitalisations, pour soigner au mieux les patients graves.

A lire aussi: Israël va traquer les malades du Covid-19

 

Accompagner le patient pendant son rétablissement

L'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (qui gère 39 hôpitaux et autour de 10 millions de personnes malades par an), estime que le confinement général de la population aura un impact fort sur la cinétique de l’épidémie, et donc, sur  le nombre d’hospitalisations.
Pour s’assurer que les cas les moins graves soient correctement traités à domicile, l’AP-HP et l'éditeur de logiciel Nouveal e-santé (PME, de solutions digitales en santé connectée) ont développé en temps record une application mobile qui accompagnera le patient pendant son rétablissement.

Je suis atteint du Coronavirus, je reste a la maison, je télécharge l’application

Une fois le patient diagnostiqué positif au coronavirus, le médecin entre son profil dans l’application Covi-dom. Le patient peut télécharger l’application sur son propre smartphone, et depuis son confinement, il recevra des questionnaires médicaux une ou plusieurs fois par jour selon le niveau de risque et de la période de la maladie pour suivre son évolution.  

Une téléconsultation peut également être programmée

À part le recueil crucial de constantes médicales, l’application met à disposition des supports pédagogiques qui aideront le patient à vivre sa récupération.
Du côté du médecin, les questionnaires médicaux sont analysés en temps réel pour alerter l'équipe soignante en cas de symptômes aigus. Par exemple, si le patient présente une forte fièvre ou de la gêne respiratoire, une alerte est automatiquement générée à destination des professionnels de santé pour qu’une équipe soignante contacte le patient et puisse l’assister en fonction de ses besoins.
Une téléconsultation peut également être programmée et réalisée directement dans l’application. En cas d'aggravation des symptômes, l’information permet d’alerter très rapidement l'hôpital pour que le patient puisse être pris en charge.

Une aide aux médecins pour gérer les hospitalisations

Anthony Morel sur RMC explique que cette application est extrêmement utile pour les médecins qui pourront s’y retrouver facilement entre les cas moins urgents et cas les plus graves, et permettra de garder disponibles les lits d’hôpital pour ceux qui le nécessiteront le plus.
Dans un premier temps, l'application a été testée au sein de l'hôpital Bichat et de la Pitié-Salpêtrière. L'objectif est que les 39 hôpitaux de l'AP-HP puissent se servir de Covi-dom pour mieux gérer la surcharge des établissements de santé et des médecins généralistes.  

A lire aussi:  L’accès aux médicaments simplifié à cause de l'épidémie du  coronavirus

 

Auteur(s): France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Covidom : une solution de télésuivi à domicile pour les patients porteurs ou suspectés Covid-19

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-