Covid-19: AstraZeneca, Pfizer, Moderna... Vers un abonnement vaccinal pour tous ?

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 27 mai 2022 - 16:09
Image
seringue
Crédits
Frederic J. Brown / AFP
Les laboratoires pharmaceutiques ont engrangé plus de 1000 dollars de profits par seconde, d'après Le Parisien.
Frederic J. Brown / AFP

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a donné son autorisation jeudi à l'ouverture d'une troisième dose du vaccin anti-Covid Vaxzevria, fabriqué par le laboratoire pharmaceutique britannique AstraZeneca, pour les adultes dans l'Union européenne. De son côté, le géant Pfizer a déclaré lundi que son vaccin est efficace avec trois doses pour les enfants âgés de 6 mois à 5 ans. Seulement quelques heures après cette annonce, l'Agence américaine des médicaments (FDA), dont les décisions font souvent référence dans le monde, a décidé d'une date pour examiner l'autorisation des vaccins anti-Covid des entreprises Pfizer et Moderna pour les jeunes enfants : le 15 juin.

L’ogre financier Pfizer et ses trois doses de vaccin "sûrs et efficaces" pour les jeunes enfants

"Sûr et efficace", tels sont les propos enthousiastes des deux laboratoires Pfizer et BioNTech dans un communiqué commun publié ce lundi, rapporte Le Parisien. Pour l’alliance Pfizer-BioNTech, trois doses "administrées à trois microgrammes chacune" permettrait d’apporter une réponse immunitaire plus forte, avec une efficacité à 80,3% pour les enfants âgés de six mois à cinq ans. Le Figaro rapporte que ce dosage serait "dix fois moins élevé que celui utilisé pour les adultes et adolescents" et causerait des effets secondaires généralement plus "légers".

"Nous sommes heureux que notre formule pour les plus jeunes enfants, que nous avons soigneusement mesurée à un dixième de la dose pour les adultes, ait été bien tolérée et ait produit une forte réponse immunitaire", a fait savoir suite à ces résultats Albert Bourla, PDG de Pfizer, qui travaille par ailleurs sur l'élaboration d'un nouveau vaccin prêt à contrer les potentiels variants pour l’automne.

Voir aussi : Le patron de Pfizer envisage la possibilité d’un vaccin "multi-variants" pour l’automne

Invité au Forum de Davos ce mercredi, le patron du laboratoire pharmaceutique a également annoncé son engagement à vendre à prix coûtant à 45 pays pauvres ses vaccins et médicaments. Un accord qui devrait concerner à terme 1,2 milliard de personnes. "Avec tout ce que nous avons appris et accompli ces deux dernières années, il est maintenant temps de commencer à refermer davantage le fossé entre ceux qui peuvent avoir accès à ces innovations et ceux qui ne le peuvent pas", a-t-il déclaré. "Nous pensons que ce type d'accord est un très bon modèle", a renchéri Bill Gates, à la tête de la Fondation Bill et Melinda Gates.

Pour rappel, les laboratoires pharmaceutiques ont engrangé plus de 1 000 dollars de profits par seconde, comme le souligne Le Parisien, d’après des résultats publiés par la People’s Vaccine Alliance. Le marché mondial du médicament a, lui, affiché un score de "presque 1 000 milliards d’euros dans le monde" en 2020, selon l’organisme professionnel des entreprises du médicament en France (LEEM), les cinq premiers groupes pharmaceutiques représentant près de 22% du marché mondial, relatait Sud Ouest. L'accélération de la vaccination chez les enfants de moins de cinq ans est donc une aubaine financière pour donner un coup de fouet aux ventes de ces entreprises.

Le vaccin AstraZeneca approuvé en 3ème dose

"Nous allons ouvrir la deuxième dose de rappel pour les personnes de soixante-ans et plus", s'était exclamé Olivier Véran sur RTL le 7 avril. Quant à la Haute Autorité de santé, elle recommandait mercredi 25 mai l'ouverture d'une quatrième dose de vaccin anti-Covid à l'automne pour "les plus fragiles" en vue "d’anticiper la résurgence probable d’un variant". Pour rappel, le 8 avril, dans une interview donnée au média Brut, Emmanuel Macron déclarait qu'il n'excluait pas la réinstauration du passe vaccinal d'ici à l'automne prochain "s'il y avait à nouveau une flambée de l’épidémie".

Voir aussi : Passe vaccinal : Emmanuel Macron annonce son possible retour "à l’automne prochain"

Le laboratoire AstraZeneca s'est donc mis à la page, annonçant lundi que son vaccin anti-Covid-19 Vaxzevria avait été approuvé en 3ème dose pour les adultes dans l'Union européenne (UE). "Les professionnels de santé peuvent maintenant utiliser Vaxzevria en troisième dose chez les patients qui ont précédemment reçu des doses de Vaxzevria ou d'un vaccin à ARN messager approuvé dans l'Union européenne".

L'Agence européenne du médicament a accordé jeudi son feu vert "après un ensemble de preuves suffisantes démontrant une augmentation de la réponse immunitaire après une troisième dose de Vaxzevria", d'après un communiqué sur le site de l'agence.

Toujours non approuvé aux États-Unis, le Royaume-Uni a choisi de conduire sa campagne de rappel en priorité avec les sérums Pfizer et Moderna, rapporte Europe 1. Fin avril, le laboratoire suédo-britannique AstraZeneca a annoncé avoir distribué 2,9 milliards de doses dans le monde de Vaxzevria, qui bénéficie d'une autorisation de mise sur le marché dans de nombreux pays hors UE, notamment en Asie et Amérique du Sud. Rappelons qu'au début de sa mise sur le marché en 2021, les thromboses post-injection ont terni l'image du laboratoire. Les premiers cas des effets indésirables liés aux inoculations avaient conduit plusieurs pays comme le Danemark, l’Islande, la Norvège et même la France à suspendre le vaccin, comme le rapportait Le Monde.

Les vaccins Moderna et Pfizer pour les moins de cinq ans en cours d'étude par la FDA

À la suite de Pfizer en février, l'entreprise américaine Moderna avait déclaré, jeudi 28 avril, avoir déposé aux Etats-Unis une demande d'autorisation pour pouvoir administrer son vaccin contre le Covid-19 aux enfants entre 6 mois et 5 ans. Seulement quelques heures après que Pfizer a annoncé lundi que son vaccin était efficace à 80% chez les jeunes enfants, l'Agence américaine des médicaments (FDA), dont les décisions font souvent référence dans le monde, a décidé d'une date pour examiner le dossier : le 15 juin, rapporte CNBC.

Voir aussi : Aux États-Unis, Moderna demande l’autorisation de son vaccin pour les moins de 6 ans, malgré une efficacité insuffisante

À LIRE AUSSI

Image
Siège de l'OMS
Traité de l'OMS sur la prévention des pandémies: des chercheurs polonais sonnent l'alerte
Le 22 avril dernier, l’Association des médecins et chercheurs indépendants polonais s'est réunie à la Maison de la presse de Varsovie afin de mettre en garde la popula...
16 mai 2022 - 20:05
Société
Image
avion
Pilotes et scientifiques se regroupent au niveau mondial pour alerter sur les risques de la vaccination
30 compagnies aériennes, des milliers de pilotes et environ 17 000 scientifiques et médecins tirent la sonnette d’alarme pour dénoncer les risques liés "aux vaccins". ...
23 mai 2022 - 15:48
Société