Covid-19 : Un double mutant du virus trouvé en Inde

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Covid-19 : Un double mutant du virus trouvé en Inde

Publié le 24/03/2021 à 20:13 - Mise à jour à 20:21
AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

La BBC annonce dans un article ce jour qu’un nouveau variant «double mutation» du coronavirus a été détectée à partir d'échantillons collectés en Inde.

Les responsables vérifient si le variant, où deux mutations se rejoignent dans le même virus, peut être plus infectieux ou moins sensible aux les vaccins.

Quelques 10 787 échantillons provenant de 18 États indiens ont également révélé 771 cas de variants connus - 736 du Royaume-Uni, 34 du sud-Africain et un brésilien. Les responsables affirment que les variants ne sont pas liées à un pic de cas en Inde.

L'Inde a signalé 47 262 cas et 275 décès mercredi - la plus forte augmentation quotidienne de cette année.

Le Consortium indien SARS-CoV-2 sur la génomique (INSACOG), qui regroupe 10 laboratoires nationaux dépendant du ministère indien de la Santé, a effectué un séquençage génomique sur les derniers échantillons. Le séquençage génomique est un processus de test pour cartographier l'ensemble du code génétique d'un organisme - dans ce cas, le virus.

Les mutations dans les virus sont courantes mais la plupart d'entre elles sont insignifiantes et n'entraînent aucun changement dans sa capacité à transmettre ou à provoquer une infection grave. Mais certaines mutations, comme celles des lignées variantes du Royaume-Uni ou de l'Afrique du Sud, peuvent rendre le virus plus infectieux et, dans certains cas, encore plus mortel.

Le virologue Shahid Jameel a expliqué qu'une « double mutation dans des zones clés de la protéine de pointe du virus peut augmenter ces risques et permettre au virus de s'échapper du système immunitaire ».

La protéine de pointe est la partie du virus qu'elle utilise pour pénétrer dans les cellules humaines.

Le gouvernement a déclaré qu'une analyse des échantillons prélevés dans l'état occidental du Maharashtra en Inde a montré « une augmentation de la fraction d'échantillons avec les mutations E484Q et L452R » par rapport à décembre de l'année dernière.

« Ces [doubles] mutations confèrent un problème immunitaire et une infectivité accrue », a déclaré le ministère de la Santé dans un communiqué .

Le Dr Jameel a ajouté qu « il se peut qu'une lignée distincte se développe en Inde avec les mutations L452R et E484Q qui se rejoignent ».

Le gouvernement indien nie que l'augmentation des cas soit liée aux mutations.

« Bien que des COV [variantes préoccupantes] et une nouvelle variante double mutant aient été découvertes en Inde, elles n'ont pas été détectées en nombre suffisant pour établir une relation directe ou expliquer l'augmentation rapide des cas dans certains États », a déclaré le ministère de la Santé. .

Le récent rapport intervient après que plusieurs experts aient demandé au gouvernement d'intensifier les efforts de séquençage du génome.

« Nous devons constamment surveiller et nous assurer qu'aucune des variantes préoccupantes ne se propage dans la population. Le fait que cela ne se produise pas maintenant ne signifie pas que cela ne se produira pas à l'avenir. Et nous devons nous assurer que nous obtenons les preuves suffisamment tôt », a déclaré le Dr Jameel à Soutik Biswas de la BBC au début du mois.

L'Inde est devenue le cinquième pays au monde à séquencer le génome du nouveau coronavirus après l'avoir isolé de certains des premiers cas enregistrés en janvier de l'année dernière.

Plus de 11,7 millions de cas et 160 000 décès plus tard, les efforts se poursuivent pour identifier les mutations.

La dernière vague - qui a commencé ce mois-ci - intervient au cours de ce que certains experts ont appelé une "phase délicate" pour l'Inde - le système de santé est déjà épuisé par une bataille d'un an contre le coronavirus.

Les États ont déjà commencé à réintroduire des restrictions, notamment des couvre-feux et des verrouillages intermittents.

Deux grandes villes, Delhi et Mumbai, ont également commandé des tests rapides aléatoires dans les aéroports , les gares et les zones bondées telles que les centres commerciaux.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Covid-19 : Un double mutant du virus trouvé en Inde

Newsletter





Commentaires

-