Covid-19 : un Ehpad du Tarn réservé aux personnes âgées contaminées

Covid-19 : un Ehpad du Tarn réservé aux personnes âgées contaminées

Publié le 02/11/2020 à 13:58
Anne-Christine POUJOULAT / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Alors qu’il devait fermer prochainement, l’Ehpad de Salles (Tarn) connaît un sursis et un destin particulier : depuis quelques semaines, il n’accueille que des personnes âgées testées positives au coronavirus n’ayant pas déclaré de symptômes.

Lydie (90 ans), Simone (94 ans) et Yvette (102 ans) ont été les premières à s’installer dans la résidence du Coustil, mi-octobre. Elles ont ainsi échappé à l’isolement qui leur aurait été imposé dans leur Ehpad d’origine. Pendant les deux semaines de leur séjour à Salles, elles ont donc pu sortir, manger à table, discuter entre elles…

Eviter l’isolement tant redouté pour les personnes âgées
Le projet a germé dès le printemps, lorsque l’on a commencé à constater les dégâts causés par l’isolement imposés aux patients âgés atteints par la Covid-19 : « L’isolement imposé aux résidents d’Ehpad a été très rude pour leur moral », souligne Guillaume Marzocchi, directeur de l'Ehpad, qui témoigne pour WeDemain. Ce type de structure est également important pour les personnes âgées qui connaissent une déficience cognitive et à qui il est difficile d’expliquer qu’elles ne peuvent plus sortir de leur chambre à cause du virus.

Et puis il s’agit bien entendu aussi de rompre les chaînes de contamination dans les maisons de retraite et de limiter la saturation des services de réanimation.

L’initiative bientôt dupliquée dans d’autres départements ?
Le projet a reçu le soutien de l’Agence régionale de santé d’Occitanie à hauteur de 120 000 euros. Il offre un sursis à cet Ehpad qui doit bientôt fermer ses portes et dont les résidents ont été relogés dans des établissements voisins.

Ouvertes il y a moins de trois semaines, les quinze chambres disponibles sont déjà toutes occupées. L’expérimentation doit être suivie pendant trois mois par un médecin coordonnateur, des aides-soignants, infirmiers et psychologues. Elle devrait par la suite être pérennisée voire étendue à d’autres départements.

Le nombre de clusters dans les Ehpas explose
A ce jour, 550 foyers de transmission sont en cours d’investigation dans les Ehpad du territoire. Le nombre de cas confirmés dans les établissements médico-sociaux a augmenté de 84% entre la semaine du 11 au 18 octobre et la semaine suivante.

A lire aussi : Le geste interdit
 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Au 2 novembre 2020, 550 clusters sont recensés dans les Ehpad français

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-