Alcool: de l'Occitanie à Paris, la consommation des Français en chiffres

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Alcool: de l'Occitanie à Paris, la consommation des Français en chiffres

Publié le 14/01/2020 à 17:51 - Mise à jour à 18:14
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): France-Soir
-A +A

Qui sont les Français qui consomment le plus d’alcool? Selon la dernière étude de Santé publique France, les disparités sont importantes selon les régions. Et les champions de la consommation se trouvent dans la partie Sud de la France. Tchin!

Santé publique France avait de nouveau alerté au printemps dernier: un quart des Français consomment trop d’alcool, soit plus de 10,5 millions de personnes. Cette fois, l’agence nationale de santé publique a étudié les habitudes de consommation par région. Conclusion: plus de 23% des Français dépassent les limites de consommation recommandées, soit maximum 10 verres par semaine, maximum 2 verres par jour et certains jours de la semaine sans alcool.

C’est en Occitanie que l’on boit le plus souvent, en Île-de-France que l’on boit le moins

Qui sont les Français qui consomment le plus d’alcool? Selon cette étude qui s'appuie sur les chiffres de consommation de 2017, ils vivent en Occitanie: dans cette région du Sud de la France, 12,6% des adultes de 18 à 75 ans boivent quotidiennement, contre seulement 7,1% en Île-de-France et 10% en moyenne sur l’ensemble du territoire. Après l’Occitanie, viennent les régions de Nouvelle-Aquitaine (12,3%), les Hauts-de-France (11,5%). On boit en revanche assez peu en Normandie (7,9% des habitants boivent de l’alcool chaque jour) et dans les Pays-de-la-Loire (8,1%). Et encore moins en Outre-Mer où la consommation d’alcool au quotidien est sensiblement moins importante qu’en métropole: 5,2% en Guyane, 5,8% à la Réunion, 6,9% en Guadeloupe et 7% en Martinique.

 

À lire aussi: Paris: vente et consommation d'alcool interdites le soir dans le 19e
 

Le «binge drinking» concerne plus d’un Français sur six

Cette consommation d’alcool quotidienne est à distinguer d’une autre pratique qui consiste à boire, chaque mois, plus de 6 verres d’alcool en une seule occasion. Les Anglo-Saxons parlent de «binge drinking». En moyenne, 16,2% des Français en sont adeptes, mais seulement 13,9% des Franciliens contre 20,5% des Bretons.

Selon les auteurs de l’étude de Santé publique France, ces résultats tendent à montrer une uniformisation des comportements, alors que coexistaient jusqu’à lors deux modèles culturels: «Un modèle latin d'usage régulier d'alcool opposé à un modèle nordique et anglo-saxon de consommations moins fréquentes mais plus importantes.»

Autre apprentissage de cette étude: le type d’alcool consommé varie d’une région à l’autre. Dans le Nord, l’Est et la Bretagne c’est, sans suprrise, la bière qui a les faveurs des amateurs d’alcool. En Nouvelle Aquitaine, en Occitanie et en Auvergne-Rhône-Alpes, régions de forte production vinicole, on consomme davantage de vin.

10% des Français consomment 58% de l’alcool en France

L’alcool entraîne chaque année plus de 41 000 décès (dont 30 000 chez les hommes et 11 000 chez les femmes). C’est l’une des premières causes de mortalité évitable en France. En moyenne, entre 1,2% (en Corse) et 3,1% (en Bretagne) des passages aux urgences sont liés à la consommation d’alcool. Un taux qui grimpe à 7,3% pour la Réunion. Enfin, dernier apprentissage inquiétant de cette étude: 10% des Français boivent à eux-seuls 58% de l’alcool consommé en France. Ceux-là sont sans doute les premiers concernés par les effets bénéfique du «Dry January». 

A lire également : Janvier sans alcool, pourquoi la ministre de la Santé ne suit pas

 

Auteur(s): France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




10% des Français consomment à eux seuls 58% de l'alcool bu en France chaque année

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-