Découvrez les dix médicaments qui ont coûté le plus cher à la Sécu en 2016

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Découvrez les dix médicaments qui ont coûté le plus cher à la Sécu en 2016

Publié le 28/11/2017 à 17:00 - Mise à jour à 17:07
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La Sécurité sociale a remboursé pour 18,5 milliards d'euros de médicaments pour la seule année 2016. Dans le lot des médicaments remboursés, certains ont coûté bien plus cher que les autres. Découvrez le top 10 des anti-inflammatoires, antidouleurs et traitements maculaires qui ont le plus pesé dans la balance.

En 2016, l'Assurance-Maladie de la Sécurité sociale a effectué des remboursements de médicaments pour plus de 18,5 millions d'euros. Le journal Le Monde a analysé la base de données Open Medic, qui récolte toutes les informations concernant les traitements médicaux remboursables, et a noté que les dix premiers médicaments de ce classement ont coûté à eux seuls 2,5 milliards d'euros.

Une information importante sur laquelle le gouvernement pourrait bien vouloir se pencher, pour respecter son objectif de réduction des dépenses de santé, qui est de 1,5 milliard d'euros en moins l'an prochain.

Voir aussi - Seniors: les dangers de la surconsommation de médicaments

Parmi ces médicaments, celui qui récolte la palme d'or du plus cher est l'Humira. Il est utilisé dans le traitement de maladies inflammatoires comme la polyarthrite rhumatoïde et a coûté à lui tout seul pas moins de 460 millions d'euros. Le Lucentis (322 millions) et l'Eylea (259 millions), traitements maculaires (de la rétine), le suivent d'assez près.

A la septième position, on retrouve un médicament plus "commun": le Doliprane (202 millions d'euros) qui, (le remboursement) ajouté au Dafalgan et à l'Efferalgan, a coûté 823 millions d'euros à la Sécu.

La liste complète des dix médicaments remboursés qui ont coûté le plus cher à Sécurité sociale à découvrir ci-dessous:

Humira, 460 millions d'euros

Lucentis, 322 millions d'euros

Eylea, 259 millions d'euros

Crestor, 240 millions d'euros

Enbrel, 235 millions d'euros

Lantus, 225 millions d'euros

Xarelto, 216 millions d'euros

Doliprane, 202 million d'euros

Glivec, 190 millions d'euros

Aranesp, 175 millions d'euros

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le Doliprane figure à la 7e place des médicaments qui ont coûté le plus cher à la Sécurité sociale à cause des remboursements.

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-