"Des criminels": le patron de Pfizer charge ceux qui diffusent de la "désinformation" sur le Covid

"Des criminels": le patron de Pfizer charge ceux qui diffusent de la "désinformation" sur le Covid

Publié le 24/01/2022 à 10:57 - Mise à jour à 15:00
Sakis MITROLIDIS / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Après son passage sur BFMTV le 17 janvier en France, le PDG de Pfizer Albert Bourla a accordé une série d’interviews le 22 janvier à plusieurs médias israéliens au cours desquelles il a accusé ceux qui diffusent de la « désinformation » d'être responsables de « millions de morts ».

Voir aussi : La complaisante interview du PDG de Pfizer sur BFMTV

« Ce sont des criminels »

Lors de sa tournée médiatique rapportée par The Times of Israel, Albert Bourla s’en est pris vertement à « une infime minorité de personnes qui profitent de la diffusion de fausses informations ».

« Ils savent très bien tout ce qu'il y a à savoir, ils en font simplement un mode de vie en faisant circuler cette désinformation, ce sont des criminels » a asséné le PDG de Pfizer, assurant que les personnes qui mouraient du Covid n'étaient « majoritairement pas vaccinées ». « Des millions de personnes sont mortes à cause d'eux, de ce petit nombre de criminels », a-t-il martelé.

En outre, il a de nouveau soutenu qu’il serait nécessaire pour les populations de s’injecter une nouvelle dose de vaccin par an, « une solution idéale » selon lui, du point de vue de la santé publique, estimant par ailleurs qu’il était désormais « plus facile de convaincre les gens de le faire ».

Sur Twitter, les internautes n’ont pas manqué de rappeler le passif judiciaire du laboratoire pharmaceutique. Aussi, l’essayiste titulaire de trois doctorats Idriss Aberkane a estimé que se faire traiter de criminel par Albert Bourla relevait plutôt de l’ordre du compliment :

Même son de cloche chez le chercheur Jérémie Mercier :

Albert Bourla prédit de nouveaux variants

Enfin, Albert Bourla a rappelé que Pfizer œuvrait au développement d’un vaccin contre le variant Omicron, mais a annoncé qu'il y aurait de toute façon « d'autres variants » : « Ce virus a tendance à créer de nouveaux variants (...) et à échapper à la protection immunitaire, [qu'il s'agisse] de vaccins ou de protections naturelles. » 

Des propos qui ne risquent pas d'enchanter les opposants au passe vaccinal en France, le ministre de la Santé Olivier Véran ayant déclaré que cette mesure resterait en vigueur tant qu'il existerait des variants du Covid.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Albert Bourla, le patron du laboratoire Pfizer.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-