Des masques en tissu dans les pharmacies

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 27 avril 2020 - 11:06
Image
Des bénévoles fabriquent des masques de protection, le 23 avril 2020, dans le hall de la mairie de Lille
Crédits
© DENIS CHARLET / AFP
Entreprises et particuliers se sont mis à la fabrication de masques
© DENIS CHARLET / AFP
Les pharmacies peuvent désormais vendre des masques aux particuliers. Mais, il y a masques (professionnels), et masques (en tissu). Il s’agit exclusivement de modèles dits alternatifs. 
 
On les appelle également masques « grand public » ou « non-sanitaires », ce sont ceux qu’il est désormais recommandé aux particuliers de porter dans les espaces publics, et qui seront sans doute obligatoire dans les transports à partir du 11 mai. 
 
L’arrêté paru hier au Journal Officiel réintroduit donc l’autorisation de ventes de masques dans les pharmacies. Cependant, les masques professionnels de type chirurgicaux ou FFP2 restent réservés aux professionnels de santé. 
 
Quel masque choisir
 
Les produits qui sont proposés dans les pharmacies, mais dont l’approvisionnement reste incertain, ont vocation à limiter la projection de gouttelettes, freinant ainsi la propagation du coronavirus. Leurs critères de filtration varient de 70 % à 90 %, selon une homologation basée sur les recommandations de l’Afnor.
 
Plus de deux cents entreprises françaises sont d’ores et déjà habilitées à fabriquer ces masques "grand public", mais attention, certains sont jetables et d’autres lavables et pour ces derniers réutilisables entre cinq et trente fois. Il convient donc de suivre les indications avant de les utiliser. 
 
Rappelons que ces masques en tissu, vendus entre 2€ et 5€ (théoriquement) dans les pharmacies, apportent une protection supplémentaire aux gestes barrières et n’ont surtout pas vocation à les remplacer.
 
Et, si votre pharmacie n’est pas encore approvisionnée, si votre mairie n’a pas prévu de vous livrer de masques, vous pouvez toujours faire appel à une couturière ou sortir votre machine à coudre, en prenant pour modèle le masque barrière de l’Afnor.

À LIRE AUSSI

Image
Bactérie Prevotella vs Covid-19 : nouvelle polémique
Prevotella et covid-19 : Est-ce le procès de la science participative ?
La toile se déchaîne. Au cœur de cette nouvelle polémique : des recherches menées par un professeur de Sciences et un ancien étudiant passé par le département des scie...
25 avril 2020 - 22:16
Société
Image
Métro aux heures de pointe.... geste barrière de proximité difficile à respecter
Déconfinement : ce que préconise le Conseil scientifique
Avant la présentation du plan de déconfinement demain par Edouard Philippe, les 14 experts du Conseil scientifique ont rendu un rapport de 42 pages sur les mesures qui...
27 avril 2020 - 13:45
Société
14/08 à 18:20
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don