Des pacemakers faciles à pirater au cœur d'une polémique

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Des pacemakers faciles à pirater au cœur d'une polémique

Publié le 04/09/2017 à 12:15 - Mise à jour à 12:40
© DAMIEN MEYER / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une série de pacemakers de l'entreprise américaine Abbott serait très facile à pirater, c'est en tout cas ce qu'ont révélé des chercheurs de l'université de Louvain, en Belgique. Les porteurs de ces dispositifs doivent donc se rendre à l'hôpital pour effectuer une mise à jour.

Des chercheurs de l'université de Louvain, en Belgique, ont découvert qu'une série de pacemakers de la marque Abbott était facile à pirater, un danger pour les personnes porteuses. Les scientifiques Belges sont en effet réussi à hacker ces dispositifs à l'aide d'un matériel assez rudimentaire.

"Nous avons démontré qu'à l'aide d'une antenne artisanale et d'un ordinateur, un pirate pouvait aisément donner des instructions à un pacemaker", a expliqué le professeur Rik Willems. Un phénomène inquiétant puisque ces outils sont vitaux pour les patients qui en sont équipés: ils aident le cœur de ceux-ci à battre de façon régulière grâce à une stimulation électrique.

Mais le plus souvent ces petits boitiers sont équipés d'un dispositif sans fil sans réelle sécurité concernant le piratage. Les patients porteurs de la série de pacemakers concernés ont donc été invités à se rendre à l'hôpital pour effectuer une mise à jour de leur dispositif médical. L'américain Abbott a en effet mis au point un moyen de contrer ce genre de piratage le mardi 29.

Si aucun accident n'a été recensé, des drames auraient pu survenir comme des modifications des rythmes des pacemakers ou même un épuisement inattendu de la batterie. "Ces situations ne se voient que dans les séries télévisées, mais elles ne sont pas impossibles", a souligné le cardiologue.

Les pacemakers sont souvent à l'origine de polémiques mais pas seulement: selon l'agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA), pour chaque type de dispositif médical sans fil, il existe des "menaces de cyber-sécurité".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les patients équipés de ces pacemakers ont été invités à se rendre à l'hôpital pour mettre à jour leur dispositif.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-