Des produits d’hygiène menstruelle pour toutes : le 8 mars, une occasion pour briser le tabou qui entoure les règles

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Des produits d’hygiène menstruelle pour toutes : le 8 mars, une occasion pour briser le tabou qui entoure les règles

Publié le 08/03/2021 à 10:31 - Mise à jour à 14:52
Unsplash
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Alors que les règles sont un élément difficile à ignorer dans la vie des femmes, il existe une forme de tabou, d’autocensure, autour de ce sujet de société. À l’occasion de la journée internationale des droits des femmes du 8 mars, certains ont choisi d’en parler, pour briser le tabou des règles.

 

La lutte contre la précarité menstruelle  

Saviez-vous que les personnes menstruées dépensent environ 3800 euros dans leur vie pour s’équiper en protections hygiéniques et en anti-douleur ? Oui, en effet, avoir ses règles coûte cher. En France, près de 2 millions de femmes n’ont pas les moyens pour bien s'équiper pendant leurs règles. Une enquête de la Fédération des associations générales étudiantes (FAGE) révèle que la crise actuelle, qui a touché très durement les étudiants, a aggravé la situation. En effet un tiers des étudiantes déclarent avoir besoin d'une aide financière pour se procurer des protections hygiéniques. 
Des associations pionnières comme Règles Élémentaires  collaborent par exemple avec la  Métropole de Lyon pour lancer une grande collecte de protections périodiques, et ainsi sensibiliser l’opinion publique sur cette question. Tampons, serviettes hygiéniques ou protections lavables pourront être collectés dans une trentaine de boîtes prévues à cet effet. Des associations partenaires seront bénéficiaires des dons « C’est une première pour nous. Le but est de médiatiser ce sujet trop peu entendu », explique la Métropole. 
Au niveau national, l’enseignement national s’est aussi investi en faveur de cette cause. Les résidences universitaires des CROUS et les services de santé universitaires (SSU) sont équipés depuis mars de distributeurs de protections gratuites.

Des progrès mondiaux

L’ Écosse a été le premier pays en février 2020 à voter la gratuité des protections périodiques pour les femmes. Tampons et serviettes hygiéniques sont désormais disponibles  dans certains lieux dédiés, comme des pharmacies ou des clubs de jeunesse.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Tampons, serviettes hygiéniques ou protections lavables pourront être collectés dans une trentaine de boîtes prévues à cet effet.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-