Écrans : comment accompagner les enfants dans leur usage et éviter les dangers ?

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Écrans : comment accompagner les enfants dans leur usage et éviter les dangers ?

Publié le 04/05/2021 à 17:59
© TANG CHHIN Sothy / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Bien que de nombreuses études aient démontré leurs effets néfastes, les écrans sont omniprésents dans le quotidien des enfants. Comment accompagner leur usage de la télévision, de la tablette ou du smartphone afin de protéger leur santé ? Quelques conseils à appliquer.

Des effets sur le développement cognitif

Ordinateur, télévision, smartphone, tablette… Ces objets font partie intégrante de la vie de nos enfants, qui aiment généralement y passer des heures. Ils sont pourtant néfastes pour leur développement. En 2018, une étude publiée dans la très sérieuse revue The Lancet montrait que les enfants passant plus de deux heures par jour devant un écran avaient de moins bonnes capacités cognitives que leurs camarades. Comment trouver alors le juste milieu pour préserver leur santé sans les frustrer ?

Pas d’écran avant trois ans

Avant trois ans, les enfants sont encore en pleine construction neurocognitive. Ils ont besoin d’interagir avec les autres, d’utiliser leurs cinq sens pour devenir acteurs du monde qui les entoure. La télévision est donc fortement déconseillée car elle les enferme dans le statut passif de spectateur. Même conseil pour les écrans tactiles comme ceux du smartphone et de la tablette, qui peuvent nuire à leur bon développement cérébral.

Avoir les mêmes règles pour toute la famille

Difficile de faire comprendre à son enfant que l’on n’aime pas le voir passer des heures à jouer aux jeux vidéo si, en tant que parents, nous avons constamment les yeux rivés sur notre smartphone. Interrogé par Europe 1, le psychiatre Serge Tisseron estime qu’il est important de fixer des règles suivies par toute la famille. Par exemple, pas de téléphone pendant les repas pris tous ensemble. Il est aussi important d’instaurer un « couvre-feu numérique » en arrêtant les écrans au moins une heure avant d’aller au lit, ces derniers perturbant le sommeil en raison de la lumière bleue qu’ils émettent.

Ne pas laisser les enfants seuls face aux écrans

Les moments passés devant la télévision peuvent aussi être des moments de partage. Il est ainsi conseillé d’éviter d’installer la télévision dans la chambre de l’enfant car cela contribue à l’isoler de la vie familiale et empêche ses parents de savoir ce qu’il regarde. Lorsque c’est possible, soyez présent aux côtés de votre enfant lorsqu’il regarde des images sur écran. S’il joue aux jeux vidéo, veillez à ce qu’ils soient adaptés à son âge.

Se montrer disponible

Maintenir la communication avec son enfant est essentiel. Expliquez-lui qu’il peut tout aborder avec vous, sans jugement de votre part. Ainsi, s’il « est tombé sur un site porno, a été victime de cyberharcèlement ou a vu son copain l'être  », il n'hésitera pas à vous en faire part. « N'attendons pas qu'ils aient des problèmes », conseille Serge Tisseron.

Garder des moments d’échange en famille

Il est important de réserver des moments d’échange en famille sans écran : jeux, activités physiques, repas, discussions, sorties. Ils permettent de maintenir la complicité et la communication avec ses enfants, mais aussi de les préserver de l’addiction aux écrans. « Toutes ces sollicitations fonctionnent pour notre cerveau un peu comme des produits très sucrés : ce sont des produits qui flattent notre attente de récompense », souligne le psychiatre.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un enfant devant une tablette

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-