Elle accouche malgré un cancer du col de l'utérus

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Elle accouche malgré un cancer du col de l'utérus

Publié le 03/09/2018 à 11:55 - Mise à jour à 12:07
© DIDIER PALLAGES / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Le cancer du col de l'utérus peut souvent nécessiter l'ablation totale de l'organe en question, privant la patiente de toute chance d'avoir un enfant. Mais une technique encore peu pratiquée en France a permis à une femme d'accoucher cet été à Montpellier.

Un couple français a pu accueillir cet été une petite fille alors que la mère souffrait d'un cancer du col de l'utérus. Elle n'aurait pas pu porter un bébé selon les premiers traitements envisagés, mais elle a finalement pu bénéficier d'une opération pratiquée dans de rares cas.

En effet, la plupart des cas de cancer du col de l'utérus traités par chirurgie supposent une hystérectomie, une ablation totale de l'utérus. Mais la mère a eu de la chance. D'abord parce que son cas permettait le recours à une autre technique, et parce qu'elle a pu être prise en charge au CHU de Montpellier, l'un des seuls en France où cette operation peut être pratiquée, rapporte France Bleu.

Voir: Le dépistage du cancer du col de l'utérus sera pris en charge à 100%

Cette intervention consiste à ne retirer que le col de l'utérus afin de combattre le cancer tout en conservant la possibilité pour la patiente d'avoir des enfants. Si le concept paraît assez simple, la technique n'est encore que peu répandue, notamment parce que la patiente doit avoir moins de 40 ans et que la maladie ne doit pas en être à un stade trop avancé.

Par ailleurs, celle-ci n'offre pas des chances "normales" de concevoir. Les risques de complications comme une fausse-couche ou une grossesse extra-utérine sont dix fois plus importants pour celles qui subissent une telle opération. La naissance de la petite Loéva apparaît donc d'autant plus comme un miracle pour ses parents. "Pour nous c'est important d'en parler, de montrer aux gens que c'est possible d'avoir un enfant même après avoir eu un cancer", ont-ils déclaré.

Le cancer du col de l'utérus compte 3.000 nouveaux cas par an et provoque plus de 1.000 décès chaque année.

Lire aussi:

Bébé décapité pendant l'accouchement: la médecin continuera d'exercer

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Certains cas de cancer de col de l'utérus ne nécessitent pas d’hystérectomie.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-