En Inde, des centaines d'enfants meurent après avoir mangé des litchis

Auteur(s)
ET
Publié le 03 février 2017 - 16:10
Image
Litchis mains enfants
Crédits
©Dormiveglia/Flickr
Les litchis sont à l'origine de la mort de centaines d'enfants tous les ans en Inde à cause d'une toxine.
©Dormiveglia/Flickr
Pendant 20 ans dans l'Etat du Bihar, dans le nord-est de l'Inde, des enfants ont trouvé la mort pour des raisons jusqu'ici obscures. Une équipe de chercheurs et de médecins pense avoir enfin trouvé quelle était la cause de ces drames inexpliqués: les litchis dont se nourrissaient les enfants.

Pendant 20 ans, chaque année entre mai et juillet, les habitants de l'Etat du Bihar dans le nord-est de l'Inde voyaient impuissamment mourir des centaines de leurs enfant sans connaître la cause de leur mal. Les enfants succombaient à des encéphalopathie hypoglycémiques, une inflammation aiguë du cerveau, ils étaient alors victimes de convulsions, de pertes de connaissance et présentaient des troubles de la personnalité. En 2013, 44% des enfants touchés par cette maladie n'y ont pas survécu.

Des médecins et des chercheurs ont longtemps essayé d'expliquer ces drames, en vain jusqu'ici. C'est en découvrant qu'en 2014, 62% des enfants hospitalisés présentaient une glycémie (taux de sucre dans le sang) inhabituellement basse que les scientifiques ont émis l'hypothèse qu'une toxine était peut être présente dans les litchis.

La région pauvre de Muzaffarpur, où se déroule chaque année cet étrange drame, fournit en effet 45% de la production de litchis du pays. Les enfants victimes de ce mal étaient donc habitués à manger de ces fruits très souvent et en grande quantité. Les plus touchés étaient ceux qui n'avaient pas rien mangé la veille en dehors de ce fruit.

Les scientifiques ont remarqué que les litchis contenaient bien des toxines: de la MCPG (méthylène cyclopropyl-glycine) et de l'hypoglycine, connues pour créer des dysfonctionnements dans le mécanisme de production de glucose par les acides gras dans l'organisme.

Les enfants qui allaient dans les champs manger des litchis avant d'aller dormir s'empoisonnaient donc eux même depuis 20 ans sans le savoir. Même si les chercheurs doivent maintenant encore étudier la maladie afin de trouver un potentiel remède, l'origine de ces encéphalopathies hypoglycémiques est connue et la maladie pourrait être prévenue à l'avenir.

À LIRE AUSSI

Image
Madhu Bai Kinnar est première transgenre à devenir maire de sa commune.
Madhu Kinnar: première maire transgenre élue en Inde
Madhu Kinnar est devenue, ce lundi, la première transgenre de son pays à accéder à des responsabilités politiques. A 35 ans, elle vient de remporter les élections de R...
05 janvier 2015 - 20:00
Politique
Image
Deux verres de lait.
L'abus de lait dangereux pour la santé
Une étude suédoise tord le cou à l'image du lait forcément bon pour la santé. Sans être alarmiste, elle démontre que l'abus de lait aurait des effets contraires à ceux...
03 novembre 2014 - 13:00
Société