Epidémie de Grippe: déjà 100 morts au moins, jusqu'à 7.000 selon des médecins

Epidémie de Grippe: déjà 100 morts au moins, jusqu'à 7.000 selon des médecins

Publié le 26/02/2015 à 13:37 - Mise à jour le 27/02/2015 à 09:03
© Kaiser/Caro Fotos/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Pierre Plottu
-A +A

L'épidémie de grippe commence à s'essouffler, même si elle reste largement au-delà du seuil d'alerte. Pour autant, la polémique enfle sur le nombre de morts provoqués par la maladie: alors que les autorités parlent d'une centaine de décès, des médecins annoncent bien plus et estiment que la maladie pourrait faire entre 5.000 et 7.000 morts pour cette seule année.

D'une centaine à près de 7.000, la différence entre les estimations du nombre de morts provoquées par l'épidémie de grippe de cette année en France peut laisser pantois. Les deux chiffres pourraient toutefois être justes. Le premier est donné par le dernier bilan hebdomadaire de l'Institut de veille sanitaire (InVS), qui se base sur les données de terrain recueillies par les médecins du réseau Sentinelles. Le second, lui, provient des estimations d'épidémiologistes spécialisés qui se basent non pas sur les cas de décès directs mais sur la surmortalité constatée depuis le début de l'épidémie.

Ce dernier chiffre est considéré comme le plus fiable par beaucoup de spécialistes. La grippe n'étant pas une maladie à déclaration obligatoire, les chiffres exacts sont difficiles à obtenir avec exactitude. De plus, les "décès directs" ne prennent pas en compte ceux concernant les patients déjà fragiles, souvent les plus âgés, pour lesquels contracter la maladie entraîne des complications mortelles.

C'est en se basant sur cet "outil" que le professeur François Bricaire, infectiologue consultant à la Pitié-Salpêtrière de Paris, et l'urgentiste Patrick Pelloux annoncent que l'épidémie de grippe 2015 pourrait faire entre 5.000 et 7.000 morts. Soit beaucoup plus que le nombre annuel moyen de morts dues à la grippe (entre 2.000 et 3.000 morts). Un chiffre corroboré par une mention de l'InVS, qui annonce "une nette augmentation de la mortalité toutes causes confondues" de 16% depuis le début de l'année.

En effet, l'épidémie de cette année est la plus grave ""depuis la pandémie de 2009-2010", expliquait récemment au Figaro l'épidémiologiste Isabelle Bonmarin, chargée de la surveillance de la grippe à l'InVS. Déjà près de 3 millions de patients ont ainsi été atteints, selon les estimations du réseau Sentinelles, et la grippe 2015 fait des ravages chez les plus de 65 ans, dont "le nombre d'hospitalisations augmente toujours chez les personnes de 65 ans et plus, alors qu'il diminue dans les autres groupes d'âge", indique l'InVS.

La ministre de la Santé Marisol Touraine a annoncé lundi 23 que le pic épidémique de grippe a été "franchi" en France la semaine dernière. Ainsi, la maladie commence à refluer avec un nombre de cas de syndromes grippaux retombé, entre les 16 et 22 février, à 723 cas pour 100.000 habitants, contre 931 la semaine précédente.

 

 

Auteur(s): Pierre Plottu

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'épidémie de grippe 2015 fait des ravages chez les plus de 65 ans.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-