Épidémie de grippe: le CHU de Toulouse rappelle les bonnes pratiques face à l'encombrement des urgences

Épidémie de grippe: le CHU de Toulouse rappelle les bonnes pratiques face à l'encombrement des urgences

Publié le 02/02/2017 à 18:07 - Mise à jour à 18:12
©Gelebart/20Minutes/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Avec l'épidémie de grippe, de nombreux services d'urgence sont saturés. Cela alors que certains cas nécessitent simplement la consultation d'un médecin traitant. Face à cette situation, le CHU de Toulouse a décidé de rappeler les bonnes pratiques en cas de symptômes ou d'inquiétudes.

L'épidémie de grippe est censée reculer depuis quelques jours mais elle reste bien présente. Et de nombreuses personnes continuent donc de se rendre aux urgences, au risque d'encombrer ces services alors que leur état ne justifie pas toujours une telle démarche.

Une situation qui a poussé le CHU de Toulouse à rappeler aux malades les bonnes pratiques pour éviter l'engorgement des urgences avec des cas non-urgents. "Depuis le mois de décembre 2016, début de l’épidémie grippale en région Occitanie, le seuil de 300 patients accueillis quotidiennement dans les deux services d’accueil des urgences adultes du centre hospitalier universitaire de Toulouse de Rangueil et Purpan est très souvent dépassé. Les patients relèvent pour l’essentiel de soins de consultation", explique le communiqué qui détaille ces "conseils pratiques pour éviter une longue attente aux urgences".

Il rappelle notamment que "les services d’urgence ont vocation à prendre en charge, et en priorité, les urgences vitales qui nécessitent une réponse immédiate en termes de soins médicaux et de moyens".

Ainsi, le CHU demande aux malades de prendre le réflexe de "toujours téléphoner à un médecin avant de vous déplacer" aux urgences.  Cela "si votre état de santé ne justifie pas un appel aux services d’aide médicale urgente (SAMU) ou un déplacement dans un service d’urgences mais que vous souhaitez une réponse médicale adaptée à votre besoin".

La solution la plus simple en cas de symptômes ou d'inquiétudes est de contacter son médecin traitant, le plus souvent joignable du lundi au vendredi entre 8h et 20h. Si toutefois la nécessité de contacter un médecin se fait sentir en dehors de cette période, il est possible en ex-région Midi-Pyrénées (Ariège, Aveyron, Haute-Garonne, Gers, Lot, Hautes-Pyrénées, Tarn et Tarn-et-Garonne) de contacter au 39 66 le service "Allo docteur" pour obtenir des conseils, un rendez-vous médical ou, le cas échéant, être orienté vers les urgences. Ce service -qui dépend de l'Agence régionals de santé (ARS)- n'est cependant pas disponible dans toute la France.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les urgences "ont vocation à prendre en charge, et en priorité, les urgences vitales qui nécessitent une réponse immédiate", rappelle le CHU de Toulouse.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-