Épidémie de grippe: le vaccin sera-t-il efficace cet hiver?

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 08 novembre 2017 - 18:59
Image
Vaccination Illustration
Crédits
©Fred Tanneau/AFP
Le vaccin contre la souche H3N2 n'a été efficace qu'à 30% durant l'épidémie 2016-2017.
©Fred Tanneau/AFP
Le vaccin contre la grippe H3N2 a été peu efficace lors de la dernière épidémie. Il devrait cependant être de nouveau utilisé cet hiver, avec l'espoir que la souche n'ait pas muté ou qu'elle ne soit pas la plus virulente.

L'épidémie de grippe n'est pas encore là, mais le retour du froid en annonce déjà l'arrivée. Comme chaque année, la campagne de vaccination a déjà commencé, notamment à destination des personnes âgées et fragiles. Mais alors que les Français restent méfiants à l'égard des vaccins, enjeux de débats et polémiques, les chiffres concernant l'épidémie de l'hiver dernier viennent jeter le trouble.

Les comptes rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS) ont en effet conclu début novembre que l'efficacité du vaccin contre la grippe a été nettement limitée en 2016, ne protégeant que 20 à 30% des personnes vaccinées. La faute à une mutation du virus.

Il existe en effet plusieurs formes de grippe. Chaque début d'année, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) émet des prévisions sur les souches qui risquent de sévir lors de la prochaine épidémie. Mais la souche H3N2 très présente lors de l'hiver 2016-2017 a muté entre-temps. Le vaccin 2016 avait bien été "actualisé" pour y inclure la nouvelle version de cette protéine mutante mais sans grand succès.

Mais surtout, il reste le même cette année, H3N2 étant encore l'un des suspects. Ce qui ne signifie pas pour autant que ce sera la souche la plus virulente cette année. La souche principale de la prochaine épidémie de grippe pourrait aussi être une H3N1 ou une grippe dite de type B, "pour lesquelles le vaccin est beaucoup plus efficace" selon le professeur Bruno Lina, spécialiste de la maladie, cité par Le Parisien. Une efficacité de 30% reste d'ailleurs mieux que rien, la grippe pouvant tuer. 

À LIRE AUSSI

Image
Un vaccin contre la grippe, le 6 octobre 2017 à Bordeaux
Grippe: craintes d'effets secondaires et doutes sur l'efficacité freinent la vaccination chez les seniors
La crainte d'effets secondaires et un manque présumé d'efficacité freinent la vaccination contre la grippe chez les 65-75 ans, montre une étude publiée mardi, qui appe...
10 octobre 2017 - 10:21
Société
Image
Aujourd'hui seuls trois vaccins infantiles sont obligatoires en France : contre la diphtérie (depuis
Vaccination des enfants: nouvelles obligations pour lutter contre la défiance
Des piqûres supplémentaires en perspective pour les enfants : le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé mardi que de nouveaux vaccins infantiles seraient obligato...
04 juillet 2017 - 19:31
Image
Un pédiatre vaccine un bébé, à Quimper, le 19 septembre 2017
Feu vert de l'Assemblée au passage de 3 à 11 vaccins obligatoires
Porter de trois à onze le nombre de vaccins obligatoires pour les enfants qui naîtront à partir du 1er janvier 2018: l'Assemblée nationale a voté vendredi cette mesure...
27 octobre 2017 - 21:21
Politique
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don