"Etouffer une tique avec de l'huile": une technique à ne surtout pas utiliser

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

"Etouffer une tique avec de l'huile": une technique à ne surtout pas utiliser

Publié le 03/07/2019 à 10:30 - Mise à jour à 10:33
© BERTRAND GUAY / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Contrairement à ce que préconise des messages sur les réseaux sociaux, étouffer une tique avec une goutte d'huile est contre-productif et dangereux. Cela augmenterait le risque de contracter la maladie de Lyme.

 

Nouvel exemple de la viralité des fausses informations "médicales" sur les réseaux sociaux et de leur dangerosité. Depuis la fin du mois de mai, des posts sur Facebook prétendent dévoiler une technique infaillible pour se débarrasser des tiques. Il s'agirait d'une "technique de maréchal-ferrant", évidemment efficace puisque ce corps de métier, en contact avec des chevaux, jouirait d'une expertise particulière dans ce domaine.

Comme le note AFP Factuel, les messages, abondement partagés sur les réseaux sociaux, expliquent que "pour étouffer une tique, il suffit de mettre une goutte d'huile de cuisine à la base". Evidemment, la technique fonctionnerait "bien mieux que tous les appareils pour les tirer ou les sortir".

Lire aussi - Maladie de Lyme: des diagnostics souvent erronés et des traitements inutiles

Comme le précise le service de fact-checking de l'agence de presse, cette méthode pour se débarrasser des tiques est contre-productive et même dangereuse comme l'a expliqué Pascale Frey-Klett, directrice de recherche à l’Institut national de la recherche agronomique (Inra). "Il ne faut utiliser aucune molécule extérieure car cela va stresser la tique et augmenter ainsi le risque qu’elle rejette les agents infectieux dans le corps de la personne ou de l’animal piqué", a souligné l'experte. Cette dernière précise par ailleurs que les produits comme l'huile et également l'éther "facilite le processus de régurgitation (de la tique, ndlr) et augmente donc les chances de tomber malade".

Pascale Frey-Klett préconise plutôt de retirer le parasite "même maladroitement" dès qu'une piqûre est constatée pour éviter une infection. Pour cela, il est conseillé d'utiliser un tire-tique ou une pince et de bien désinfecter la plaie ensuite.

Il est nécessaire d'être vigilant pendant "trois ou quatre semaines pour voir s’il n'y a pas d’apparition d’une auréole rouge qui s’élargirait et qui pourrait signer la maladie de Lyme".

Voir:

Maladie de Lyme: échec de la pommade prometteuse

Maladie de Lyme: attention aux morsures de tique pendant l'été

Maladie de Lyme: 100 médecins tirent la sonnette d'alarme

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Etouffer une tique avec une goutte d'huile est contre-productif et dangereux.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-