Euthanasie : une nouvelle proposition de loi déposée à l'Assemblée nationale

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Euthanasie : une nouvelle proposition de loi déposée à l'Assemblée nationale

Publié le 01/02/2021 à 17:04
© CELLOU BINANI / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

118 députés ont déposé à l'Assemblée Nationale un texte de loi qui prévoit d'ouvrir le droit d'assistance médicalisée à mourir. Sur cette question de l'euthanasie, la France prend du retard sur de nombreux pays.

Les Français sont quasiment unanimes : selon un sondage Ipsos, 96% d’entre eux estiment que chaque individu a le droit de choisir sa façon de finir sa propre vie. Sur ce sujet, la France avance trop lentement et prend du retard sur de nombreux pays qui ont choisi de légiférer pour permettre à chacun de mourir comme il l’entend.

Cinq ans après la promulgation de la loi Claeys-Leonetti le 2 février 2016, les députés ont décidé de relancer le débat. Car si celle-ci a créé de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie, « elle présente cependant certaines lacunes, responsables de souffrances et d’affaires médiatiques régulières. Des constats déjà effectués depuis plusieurs années qui se sont encore davantage imposées à tous lors de drames survenus au cours de la crise sanitaire », estiment les 118 députés auteurs de la proposition de loi déposée mercredi 27 janvier à l’Assemblée nationale.

Celle-ci prévoit d’ouvrir le droit d’assistance médicalisée à mourir. Elle vise exclusivement les personnes « majeures et capables, en phase avancée ou terminale d’une affection grave et incurable, provoquant une douleur une souffrance psychique insupportable ».

Le texte est notamment soutenu par les députés LREM Laetitia Avia et Benjamin Griveaux. Il prévoit que tout patient qui demande l’euthanasie fait un choix libre et éclairé qu’il peut révoquer à tout moment.

Aujourd’hui, nous ne sommes toujours pas égaux face à la mort. De plus en plus de Français qui en ont les moyens demandent à être euthanasiés en Suisse, en Belgique ou aux Pays-Bas, quand les autres doivent, faute de moyens, renoncer à ce droit à mourir dans la dignité.

 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


De nombreux français se rendent en Belgique ou en Suisse pour pouvoir choisir leur fin de vie

Newsletter





Commentaires

-