Fin de l'épidémie de grippe: 12.000 morts et 180 millions d'euros de facture en France

Fin de l'épidémie de grippe: 12.000 morts et 180 millions d'euros de facture en France

Publié le 26/03/2015 à 11:47 - Mise à jour à 11:53
©Gile Michel/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Pierre Plottu
-A +A

L'épidémie de grippe 2015 touche à sa fin, qui sera "probablement" annoncée la semaine prochaine, selon l'Institut de veille sanitaire (InVS). Particulièrement virulente cette année, la maladie aurait entraîné une surmortalité de 12.000 décès en France.

L'épidémie de grippe 2015, la pire de ces dernières années, touche à sa fin et l'heure des premiers bilans arrive. Cet hiver, en France, la maladie aurait ainsi provoqué une surmortalité estimée à 12.000 décès, selon l'Institut de veille sanitaire (InVS), et un coût total d'environ 180 millions d'euros pour l'Assurance maladie, selon le directeur général de la Caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM) Nicolas Revel, dans une interview au journal Les Echos daté de ce jeudi.

"La mortalité hivernale est supérieure de 18% à la mortalité attendue, calculée à partir des huit années précédentes, soit un excès estimé à 12.000 décès (…).Une surmortalité qui concerne plus particulièrement les 65 ans ou plus et touche l'ensemble des régions", détaille ainsi l'InVS dans son dernier bulletin provisoire sur l'épidémie de cette année. Autrement dit un record depuis que l'Institut a commencé à procéder à ce type de décomptes, au milieu des années 2000.

En cause: une souche particulièrement virulente qui a frappé cette année, mais aussi la faible couverture vaccinale de la population, et notamment des sujets à risque (une personne âgée de plus de 65 ans sur deux seulement aurait été vaccinée cette année). Pour autant, l'épidémie de grippe toucherait à sa fin et "sera probablement annoncée la semaine prochaine" annonce l'InVS.

L'ampleur de la maladie se traduit également par le surcoût à la charge de l'Assurance maladie. "Chaque année, une provision de dépense de 100 millions d'euros (consultations, médicaments, arrêt de travail) est faite (…). Compte tenu de l'ampleur de l'épidémie cette année, le surcoût devrait être d'environ 80 millions d'euros", détaille ainsi Nicolas Revel, le directeur de la CNAM. "Au-delà de son coût, cet épisode nous confirme que nous devons redoubler d'efforts pour améliorer la couverture vaccinale contre la grippe qui s'est réduite ces dernières années", a-t-il enfin souligné.

 

Auteur(s): Pierre Plottu

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'épidémie de grippe 2015 a entraîné une surmortalité record, notamment chez les sujets âgés.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-