Grève des médecins: vers la poursuite du mouvement au-delà du 31 décembre

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Grève des médecins: vers la poursuite du mouvement au-delà du 31 décembre

Publié le 26/12/2014 à 13:41 - Mise à jour à 20:16
©Chamussy/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): AS
-A +A

Les médecins libéraux pourraient poursuivre leur mouvement de grève au-delà du 31 décembre. Ils dénoncent le manque de souplesse du gouvernement qui reste "sourd" aux demandes de la profession.

Le ton se durcit chez les médecins libéraux. Généralistes et spécialistes, en grève contre le projet de loi Santé de Marisol Touraine, menacent de prolonger leur grève qui devait s'arrêter au 31 décembre.

"On sait que ça va durer, on sait que ça va être obligé de durer. On est en face d'un ministère qui est particulièrement sourd", s'est désolé le président de la Fédération des médecins de France (FMF), Jean-Paul Hamon, sur RTL. Il a expliqué que des discussions avaient eu lieu avec le gouvernement mais qu'elles n'avaient pas porté leurs fruits, celui-ci étant resté sur ses positions. "La semaine dernière, on nous a ressorti le même texte qu'au mois de juillet, sans modification d'une virgule", s'est agacé Jean-Paul Hamon.

De son côté la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) a de nouveau exprimé dans un communiqué ce vendredi 26 l'"exaspération" et la "détermination" de la profession à "obtenir des avancées réelles et profondes pour la médecine de ville".

Le mécontentement des médecins s'est accentué quelques jours après le début de leur mouvement. La profession dit ne pas comprendre pourquoi le gouvernement n'accepte pas d'assouplir ses positions alors qu'il "s'est précipité pour satisfaire les demandes des urgentistes hospitaliers après seulement une demi-journée de grève" mardi 23, selon la CSMF.

Les médecins libéraux sont vent debout contre la généralisation du tiers payant –qui dispense de frais les patients et dans lequel ce sont les caisses d'assurance maladie qui rémunèrent les praticiens–, le refus de revaloriser le prix de la consultation, l'autorisation de vaccination donnée aux pharmaciens, mais aussi le trop grand pouvoir donné aux administrations régionales de santé. Certains vont même jusqu'à demander le retrait pur et simple du projet de loi, qui doit être examiné à l'Assemblée nationale en avril.

Marisol Touraine assurait le 24 décembre que "la situation sur le terrain est parfaitement calme et maîtrisée". "Il n'y a pas de difficultés particulières, et en particulier il n'y a pas de report vers les urgences de patients qui auraient des difficultés pour trouver un médecin", a-t-elle précisé. Elle a également insisté sur le fait que les médecins ne sont pas tenus de se déclarer en grève et que certains cabinets étaient fermés "parce que c'est la période des fêtes"La CSMF affirme de son côté qu'au surlendemain de Noël "la participation nationale dépasse largement 80% de cabinets médicaux fermés tant en métropole que dans les DOM"

 

 

Auteur(s): AS

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les médecins menacent le gouvernement de prolonger leur grève après le 31 janvier.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-