Grippe 2015: plus de 10.000 morts supplémentaires en France dus à l'épidémie?

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Grippe 2015: plus de 10.000 morts supplémentaires en France dus à l'épidémie?

Publié le 12/03/2015 à 12:12 - Mise à jour à 18:51
© Kaiser/Caro Fotos/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Pierre Plottu
-A +A

Plus de 10.000 morts en France et 80.000 en Europe, la surmortalité de l'épidémie de grippe 2015 constatée par l'Institut national de veille sanitaire (InVS) est inquiétante. D'autant que l'épidémie, si elle faiblit, n'est pas encore terminée.

Les chiffres sont inquiétants. Depuis le début de l'épidémie de grippe de cette année, qui a démarré mi-janvier 2015, la surmortalité en France a atteint des sommets. Au total, les estimations font état de 10.200 décès supplémentaires, en neuf semaines, par rapport à ce qui était normalement prévu. Les personnes âgées de 65 ans ou plus –les plus fragiles– sont les plus touchées, selon les données de l'Institut national de veille sanitaire (InVS).

"La contribution de la grippe dans l’excès de mortalité est connue pour être importante chez les sujets âgés sans qu’il soit possible de préciser sa part dans l’excès constaté cette saison", détaille l'InVS. Pour autant, l'Institut fait bien état d'une surmortalité de 18% au sein de la population française, soit plus de 10.000 décès. Un chiffre d'autant plus inquiétant qu'il est comparé à des prévisions calculées à partir des huit années précédentes. Des années lors desquelles il y avait aussi eu des épidémies de grippe saisonnière, de plus ou moins fort intensité.

"Alors que l'épidémie de grippe n'est pas encore terminée, la surmortalité hivernale a déjà atteint cette saison le niveau observé lors des hivers 2008-2009 et 2012-2013", souligne ainsi le docteur et épidémiologiste à l'InVS Daniel Lévy-Bruhl, cité par Sciences et Avenir. "On va très probablement dépasser la surmortalité de ces deux hivers", estime également le spécialiste. Pour autant, si l'épidémie est "importante", confirme-t-il, les 2,8 millions de syndromes grippaux diagnostiqués en neuf semaines ne constituent pas un niveau "exceptionnel".

La souche de virus, qui a muté et donc rendu le vaccin moins efficace, est ainsi très virulente cette année et la surmortalité constatée en France l'est aussi en Europe où "l'excès de mortalité toutes causes confondues est estimé à 80.000 décès, tous âges confondus", précise l'InVS.

Le pic d'épidémie a été passé il y a environ deux semaines en France. Depuis, le nombre de consultations ainsi que de complications diminue.

 

Auteur(s): Pierre Plottu

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




LEs personnes âgées de 65 ans ou plus sont les plus touchées par la surmortalité constatée en France.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-