Irlande et Pays de Galles : les premiers reconfinements en Europe

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 21 octobre 2020
Mis à jour le 21 octobre 2020
Image
Confinement en Irlande
Crédits
PAUL FAITH / AFP
Irlandais et Gallois doivent se reconfiner
PAUL FAITH / AFP
Ce mercredi de l’autre côté de la Manche, les Irlandais renouent avec le confinement : commerces non essentiels fermés, interdiction de sortir à plus de 5 km de chez soi, rassemblements extérieurs et intérieurs prohibés…
 
Seuls les mariages et les enterrements restent autorisés, et encore, en comité restreint. Là où l’Irlande se distingue, c’est en décidant de laisser les crèches et les écoles du pays ouvertes. 
 
« Nous ne voulons pas, et nous ne laisserons pas, nos jeunes et enfants être d’autres victimes de la maladie »
 
Micheál Martin, le premier ministre irlandais, justifie cette décision en expliquant que le pays ne cherche ni le « zéro Covid » ni l’immunité collective. Pour lui, il s’agit de préserver les capacités hospitalières et d’éviter une vague de décès telle qu’elle a pu se produire au printemps.
 
L’objectif affiché est de passer sous le seuil des 100 contaminations quotidiennes avant Noël, dans un pays qui compte 5 millions d’habitants. 
 
15 jours à la maison
 
Le Pays de Galles suit la même stratégie, avec un reconfinement qui débutera vendredi pour deux semaines, et pas plus, promis juré par le premier ministre Mark Drakeford. 
 
« Des mesures d’une autre nature seront mises en place à l’issue de cette quinzaine, pour éviter que la propagation ne s’emballe de nouveau »
 
Limitrophe de l’Angleterre, le Pays de Galles établit qui plus est une frontière temporaire : seuls des motifs impérieux justifieront son franchissement. 
 
L’événement souligne aussi une différence d’approche dans la lutte contre la Covid-19 au sein même du Royaume Uni. 
 
Outre-Manche, les observateurs s’accordent d’ailleurs à faire remarquer que si la stratégie galloise de reconfinement donne des résultats, le premier ministre anglais Boris Johnson n’aura peut-être pas d’autre choix que d’en faire autant.  
 

À LIRE AUSSI

Image
Couvre feu
COUVRE-FEU : une décision politique risquée sans fondement sanitaire avéré
De régime d'exception en régime d'exception (8 semaines d'"enfermement" des Français au printemps, 4 à 6 semaines de couvre-feu pour 20 millions de nos compatriotes ma...
Publié le 19 octobre 2020
Opinions
Image
WBE
Le développement de l’épidémiologie des eaux usées, outil de veille sanitaire pour une politique de surveillance du Covid-19 ?
Les mesures de couvre-feu prises par le gouvernement hier soir sont un aveu d’échec dans la gestion de cette crise sanitaire. La polémique actuelle et l’emballement mé...
Publié le 20 octobre 2020
Société