IVG: une femme sur trois y a recours en France

IVG: une femme sur trois y a recours en France

Publié le 15/01/2015 à 15:09 - Mise à jour à 18:16
©Durand Florence/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): AZ
-A +A

Quarante ans après la loi Veil, le nombre d'avortements a diminué en France. Toutefois, selon une étude de l'Institut national d'études démographiques (Ined), publiée ce jeudi, les femmes qui le pratiqueraient y auraient recours plusieurs fois dans leur vie.

http://imageceu1.247realmedia.com/0/TF1_Publicite/25948_STICKY_ADS_TV_86552_01_01@6213121/x.gifA deux jours du quarantième anniversaire de la loi Veil instaurant le droit à l'avortement, l'Institut national démographiques (Ined) a publié, ce jeudi, une vaste étude sur le sujet. Selon les conclusions de l'enquête, les femmes ont moins recours à l'interruption volontaire de grossesse (IVG) qu'en 1975 mais les avortements répétés sont toutefois beaucoup plus fréquents.

Depuis 1975 (loi Veil), le nombre d’IVG a reculé mais timidement. "Après avoir diminué de 1975 à 1995, le recours à l'IVG a légèrement augmenté avant de se stabiliser à la fin des années 2000", a résumé l'institut. Aujourd'hui, une Française sur trois (33 %) a eu recours une fois ou plus à l'IVG dans sa vie. L'indicateur IVG est ainsi passé de 0,66 IVG par femme en 1975 à 0,53 au début des années 2010. En 2011, près de 210.000 avortements ont été recensés en France.

Si les femmes ont moins recours à l'IVG, les avortements répétés sont plus fréquents et ne cessent de s'accroître. Si le phénomène reste faible en France, 9,5% des femmes ont tout de même eu recours deux fois à l'IVG et 4,1% trois fois ou davantage au cours de leur vie.

L'Institut précise également que la loi de 2001 qui a allongé la durée maximale de grossesse pour une IVG à 12 semaines, contre 10 auparavant, "n'a eu pour effet ni un allongement durable de la durée moyenne de grossesse au moment de l'IVG, ni une augmentation du recours à l'IVG".

A l'inverse, la diffusion de l'IVG médicamenteuse, la technique la plus utilisée en France, a favorisé un raccourcissement des durées de grossesse au moment de l'IVG. En 2011, elles s'établissaient à 6,4 semaines en moyenne, contre 7,1 en 2002 et 6,8 en 1990.

Auteur(s): AZ

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une femme sur trois a recours une fois ou plus à l'IVG dans sa vie.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-