IVG: une femme sur trois y a recours en France

Auteur(s)
AZ
Publié le 15 janvier 2015 - 16:09
Image
Une étagère de documentation sur l'interruption volontaire de grossesse.
Crédits
©Durand Florence/Sipa
Une femme sur trois a recours une fois ou plus à l'IVG dans sa vie.
©Durand Florence/Sipa
Quarante ans après la loi Veil, le nombre d'avortements a diminué en France. Toutefois, selon une étude de l'Institut national d'études démographiques (Ined), publiée ce jeudi, les femmes qui le pratiqueraient y auraient recours plusieurs fois dans leur vie.

http://imageceu1.247realmedia.com/0/TF1_Publicite/25948_STICKY_ADS_TV_86552_01_01@6213121/x.gifA deux jours du quarantième anniversaire de la loi Veil instaurant le droit à l'avortement, l'Institut national démographiques (Ined) a publié, ce jeudi, une vaste étude sur le sujet. Selon les conclusions de l'enquête, les femmes ont moins recours à l'interruption volontaire de grossesse (IVG) qu'en 1975 mais les avortements répétés sont toutefois beaucoup plus fréquents.

Depuis 1975 (loi Veil), le nombre d’IVG a reculé mais timidement. "Après avoir diminué de 1975 à 1995, le recours à l'IVG a légèrement augmenté avant de se stabiliser à la fin des années 2000", a résumé l'institut. Aujourd'hui, une Française sur trois (33 %) a eu recours une fois ou plus à l'IVG dans sa vie. L'indicateur IVG est ainsi passé de 0,66 IVG par femme en 1975 à 0,53 au début des années 2010. En 2011, près de 210.000 avortements ont été recensés en France.

Si les femmes ont moins recours à l'IVG, les avortements répétés sont plus fréquents et ne cessent de s'accroître. Si le phénomène reste faible en France, 9,5% des femmes ont tout de même eu recours deux fois à l'IVG et 4,1% trois fois ou davantage au cours de leur vie.

L'Institut précise également que la loi de 2001 qui a allongé la durée maximale de grossesse pour une IVG à 12 semaines, contre 10 auparavant, "n'a eu pour effet ni un allongement durable de la durée moyenne de grossesse au moment de l'IVG, ni une augmentation du recours à l'IVG".

A l'inverse, la diffusion de l'IVG médicamenteuse, la technique la plus utilisée en France, a favorisé un raccourcissement des durées de grossesse au moment de l'IVG. En 2011, elles s'établissaient à 6,4 semaines en moyenne, contre 7,1 en 2002 et 6,8 en 1990.

À LIRE AUSSI

Image
Simone Veil s'adresse aux députés de l'Assemblée nationale pour défendre sa loi sur l'interruption volontaire de grossesse.
Loi Veil: il y a 40 ans la France légalisait l'IVG
Le 26 novembre 1974, Simone Veil s'adressait aux députés de l'Assemblée nationale pour défendre son projet de loi de légalisation de l'interruption volontaire de gross...
26 novembre 2014 - 11:31
Société
Image
L'Assemblée nationale remplie.
IVG: l'Assemblée nationale revote symboliquement la loi Veil
La loi Veil autorisant l'Interruption volontaire de grossesse a 40 ans ce mercredi 26 novembre. Les députés ont commémoré cet anniversaire en revotant symboliquement l...
26 novembre 2014 - 21:42
Politique
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Dessin de la semaine