Une mère de famille accuse Blanquer d'avoir "tué son mari" décédé, selon elle, après vaccination contre le covid

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 07 juin 2022 - 20:23
Image
Jean-Michel Blanquer, candidat aux législatives pour "Renaissance"
Crédits
Guillaume Souvant / AFP
Jean-Michel Blanquer est candidat dans la 4ᵉ circonscription du Loiret.
Guillaume Souvant / AFP

En campagne dans le Loiret dans le cadre des élections législatives, l’ancien ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a été interpellé par une mère de famille de trois enfants, Sandrine, qui l’a accusé d’avoir « tué son mari ». Au cours de cet échange tendu, filmé puis publié sur les réseaux sociaux, cette femme, désormais veuve, raconte que celui-ci a été victime d’un cancer foudroyant trois jours après avoir reçu la troisième dose du vaccin contre le Covid-19.

« Vous savez pourquoi mon mari est mort, vous savez quand est-ce qu’il est mort ? », s’est-elle exclamée devant l’ex-ministre, avant d’indiquer que celui-ci est décédé « au mois de janvier, après la troisième dose, d’un cancer foudroyant ». Elle ajoute : « Il est parti en trois jours ».

« Ils n’ont plus de père ». Après avoir souligné que ses enfants « sont seuls » désormais, elle lui demande si son camp politique compte procéder à leur vaccination : « Au mois de septembre, vous allez vacciner nos enfants ? », vaccination qu’elle n’hésite pas à qualifier de « poison ». Face à cette déclaration, l’ex-ministre de l’Éducation nationale semble esquisser un sourire, suscitant l’indignation de la mère de famille : « Ne rigolez pas s’il vous plaît parce que cela est insolent », lui rétorque Sandrine, qui précise qu’elle est en train de trembler : « Je vous déteste, vous et M. Macron qui ont tué mon mari, le père de mes enfants, à cause d’une troisième dose », termine-t-elle, visiblement en proie au désespoir.

L'ex-ministre n'en est pas à sa première interpellation. Au cours de sa campagne des législatives dans sa circonscription, Jean-Michel Blanquer s'est fait asperger de crème chantilly par deux enseignants en colère, qui comparaîtront devant la justice le 4 juillet pour "violences volontaires aggravées".

Voir aussi : Législatives: Blanquer aspergé de chantilly par deux enseignants opposés à sa candidature

Le vaccin contre le Covid-19, une cause de cancer ?

Le vaccin contre le Covid-19 peut-il déclencher des cancers ? Pour Jean-Marc Sabatier, directeur de recherche au CNRS et docteur en biologie cellulaire et microbiologie, c’est une possibilité qui n’est pas à écarter, nous confiait-il dans un entretien fin décembre 2021 : « En injectant des doses conséquentes d'ARN messager au cours des rappels vaccinaux, c’est-à-dire en saturant le système, nous allons obligatoirement vers un dysfonctionnement majeur du système immunitaire et vers des maladies auto-immunes, voire des cancers (les maladies Covid-19 incluent aussi les maladies auto-immunes et cancers). »

Voir aussi : "Il faut prendre conscience urgemment des problèmes de ces vaccins" - Jean-Marc Sabatier

À LIRE AUSSI

Image
Christine Cotton : plongée dans les essais Pfizer
Essais Pfizer sur le vaccin anti-covid : le rapport explosif de Christine Cotton
Des résultats qui ne peuvent pas être considérés comme "fiables" et "intègres" au regard des bonnes pratiques cliniques, explique-t-elle. Nous avons de nouveau reçu la...
01 février 2022 - 11:00
Vidéos
Image
fiole covid
Vaccins anti-Covid: une étude clinique confirme l'immunité de courte durée
Les mauvaises nouvelles s’accumulent pour le géant pharmaceutique Pfizer. D’après une étude clinique publiée par la revue scientifique Jama, l’immunité procurée par le...
22 mai 2022 - 17:41
Société
Image
avion
Pilotes et scientifiques se regroupent au niveau mondial pour alerter sur les risques de la vaccination
30 compagnies aériennes, des milliers de pilotes et environ 17 000 scientifiques et médecins tirent la sonnette d’alarme pour dénoncer les risques liés "aux vaccins". ...
23 mai 2022 - 15:48
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don